DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ils restaurent les classiques menacés du cinéma


cinema

Ils restaurent les classiques menacés du cinéma

En partenariat avec

Près d’un siècle après leur réalisation, les films de Charlie Chaplin ont fait un voyage en Italie pour s’offrir une cure de jouvence. Les scientifiques du laboratoire L’image Retrouvée, qui dépend de la Fondazione Cineteca de l’Université de Bologne, corrigent, traitent, restaurent et numérisent les chefs d‘œuvres du septième art afin que les générations futures puissent en profiter.

Restaurer des pellicules de Charlie Chaplin, c‘était vraiment incroyable… Manier le film négatif des Temps Modernes, c’est un sentiment inoubliable pour les mordus de cinémas et pour quiconque a déjà étudié le film“ explique Davide Pozzi, le directeur de L’immagine Ritrovata. “Comme le moment où a reçu les pellicules des frères Lumière… les premiers films de l’histoire!

Charlot a donné du fil à retordre à ces ingénieurs, particulièrement une série de 35 films réalisés pqr Chaplin en 1914, dont les pellicules étaient incomplètes. Il a donc fallu se plonger dans les archives du monde entier.

Heureusement, depuis la création du laboratoire en 1992, le cinéma a basculé une nouvelle ère, celle du numérique.

Les révolutions antérieures à celle du numérique, qui ont eu lieu dans l’industrie cinématographique, le son, la couleur et le format panoramique, rentraient toutes dans un format de 35mm. Avec le numérique tout est devenu un fichier. C’est la plus grosse révolution de l’histoire du cinéma“ assure Davide Pozzi. “Tout à changé, la production comme la restauration. “L’image Retrouvée” est un laboratoire qui garde ces deux âmes : d’un côté il reste ancré dans le processus analogique, pour la conservation et la préservation, mais on profite des outils numériques pour restaurer les images“.

Menacés de mort il y a quelques décennies, de nombreux classiques du cinéma ont été sauvés ici. On peut souffler… et surtout en profiter.

“L’Image Retrouvée” a récemment ouvert un laboratoire à Hong Kong et à Paris.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Denzel Washington adapte "Fences"