DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Offensive de l'opposition vénézuélienne contre Nicolas Maduro au parlement

A peine élu, le nouveau président du parlement vénézuélien lance l’offensive contre Nicolas Maduro.

Vous lisez:

Offensive de l'opposition vénézuélienne contre Nicolas Maduro au parlement

Taille du texte Aa Aa

A peine élu, le nouveau président du parlement vénézuélien lance l’offensive contre Nicolas Maduro.

Julio Borges a été choisi, ce jeudi, par les députés de la coalition de centre-droit pour mener la charge contre le président socialiste.

L’opposition – majoritaire au parlement depuis fin 2015 – a échoué l’année dernière à organiser un référendum contre Nicolas Maduro, mais elle ne s’avoue pas vaincue.

“Dans les jours qui viennent, nous approuverons à la majorité de cette Assemblée nationale [ndlr : la chambre unique du Parlement vénézuélien] une déclaration de destitution de Nicolas Maduro”, a déclaré Julio Borges lors de son investiture.

La retransmission de sa prestation de serment a été interrompue sur le canal de la télévision d’Etat pour laisser place à un discours du président vénézuélien datant de la veille.

Mercredi soir, Nicolas Maduro avait nommé un nouveau vice-président tout acquis à sa cause, Tarek El Aisami, chargé de le remplacer en cas de destitution.

Mais la procédure pour “manquement aux devoirs de sa charge”, initiée par le Parlement, a peu de chances d’aboutir.

La justice a annulé toutes les décisions précédentes de l’Assemblée nationale, visant Nicolas Maduro.

Le camp chaviste a lui aussi investi les réseaux sociaux pour dénoncer une élection et un projet de déclarant illégitimes.

D’après un sondage, 78,5% des Vénézuéliens rejettent le gouvernement actuel, en raison de la grave crise économique qui frappe le pays et qui a fait exploser l’inflation.

Avec agences.