DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président ivoirien limoge les généraux jugés responsables de la mutinerie


Côte d'Ivoire

Le président ivoirien limoge les généraux jugés responsables de la mutinerie

De hauts responsables de la défense ivoirienne limogés trois jours après la mutinerie qui a menacé la stabilité du pays.

Le chef d‘état-major, le commandant de la gendarmerie et le directeur général de la police font les frais de ce qu’Abidjan a qualifié de “mouvement d’humeur” de ses forces de l’ordre dans la nuit de jeudi à vendredi.

Inacceptable pour le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly. “Le président de la République, commandant suprême des forces armées, remercie Soumaila Bakayoko, Gervais Kouakou Kouassi et Bredou M’Bia pour leurs services rendus à la nation.”

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a promis de “prendre en compte les revendications des mutins“http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/08/retour-au-calme-en-cote-d-ivoire_5059426_3212.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1483869757, à savoir, notamment, le paiement de primes et l’augmentation des soldes.

Hasard du calendrier, c’est également hier que le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, et son gouvernement ont démissionné.

“Beaucoup de choses ont été faites au niveau de ce gouvernement, mais beaucoup de choses restent à faire, a déclaré le Premier ministre démissionnaire. L’objectif final, comme vous le savez, est de faire en sorte que nous puissions réaliser la grande ambition du président de la République, qui est de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent en 2020.”

La démission du chef du gouvernement, elle, était prévue depuis les législatives du 18 décembre, remportées par la coalition au pouvoir. Elu député, Daniel Kablan Duncan ne peut siéger à l’Assemblée et diriger le gouvernement.