DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois jours de deuil national en Iran pour l'un des piliers de la Révolution islamique

Une veillée a été organisée hier à la mosquée de l’Imam Khomeiny pour l’ancien président Hachemi Rafsanjani, mort le jour même d’un infarctus à l’hôpital de…

Vous lisez:

Trois jours de deuil national en Iran pour l'un des piliers de la Révolution islamique

Taille du texte Aa Aa

Une veillée a été organisée hier à la mosquée de l’Imam Khomeiny pour l’ancien président Hachemi Rafsanjani, mort le jour même d’un infarctus à l’hôpital de Téhéran. Des milliers de personnes lui ont rendu un dernier hommage, dont le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif : “nous avons perdu l’un des piliers de la révolution, un ami de l’Imam Khomeiny, un ami du leader.”

“Tous les gens de la révolution, tous les conservateurs et les modérés sont venus une fois de plus dans la mosquée de l’Imam Khomeiny et ils se sont rassemblés pour montrer que Hachemi était le centre de l’unification de ce pays”, estime une femme venue se recueillirintranet.

“Dans les années qui ont suivi la révolution il n’y a pas eu un seul événement sans que Hachemi Rafsanjani ne joue un rôle décisif, estime l’ancien commandant des gardiens de la révolution Hossein Alaei. Il a toujours été une référence et un refuge. “

Considéré comme le bras droit de l’ayatollah Khomeiny, Rafsanjani ajoué un rôle-clé dans la révolution islamique de 1979 et dans l‘élection d’Ali Khameneí, près de 10 ans plus tard. Il a dirigé le pays de 1989 à 1997. Durant la campagne électorale de 2009, il s’est rangé du côté des réformistes, ce qui lui valut les critiques de l’actuel chef spirituel.

“Le dernier chapitre de la vie d’Akbar Hachemi Rafsanjani, l’un des architectes politiques de la République islamique, vient de se clore. Demain aura lieu devant l’université de Téhéran une cérémonie d’adieux”, conclut notre correspondant Javad Montazeri.