DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une masse de fidèles honore le Nazaréen noir à Manille

Malgré le risque d'attentat, la procession annuelle du Nazaréen noir a attiré plus d'un million de pélerins dans les rues de Manille aux Philippines.

Vous lisez:

Une masse de fidèles honore le Nazaréen noir à Manille

Taille du texte Aa Aa

Une marée humaine a envahi les rues de Manille, la capitale des Philippines, pour la traditionnelle procession annuelle du Nazaréen noir. Ce rassemblement catholique – l’une des plus grandes manifestations religieuses au monde et la plus importante du pays – vise à honorer une icône vieille de plusieurs siècles représentant un Christ en bois sombre portant la croix.

Quelle est l’histoire de cette statue ? Comment expliquer une telle dévotion ?

De quoi s’agit-il ?

Chaque année, le 9 janvier, des millions de pélerins célèbrent l’icône en l’accompagnant au cours d’une procession religieuse impressionnante où la statue du Nazaréen noir installée sur un char est tractée par des fidèles sur plusieurs kilomètres à travers la ville.

Que représente cette statue ?

Le Nazaréen noir est une statue du Christ à taille humaine portant une grande croix noire sur son épaule. Il est exposé habituellement dans la basilique à laquelle il donne son nom dans le quartier de Quiapo à Manille.

Diaporama

Black Nazarene procession

Quelle croyance anime les pélerins ?

Cette statue est devenue “un symbole de passion, de lutte et de foi” pour les Catholiques philippins d’après l’Agence Catholic News Agency.

Les fidèles sont convaincus qu’elle est dotée de pouvoirs mystiques qui lui permettraient de réaliser des miracles, d’exaucer des voeux et de guérir des maladies.

Les Philippines recensent environ 80 millions de Catholiques, ce qui correpond à 80% de sa population. Une caractéristique héritée de la colonisation espagnole.

L’archipel est le seul pays chrétien d’Asie avec le Timor-Oriental. Il compte aussi une minorité musulmane qui vit dans le sud.

Quelle est l’histoire du Nazaréen noir ?

Selon sa légende, le Nazaréen noir aurait été réalisé au Mexique avant d‘être apporté aux Philippines en 1606 par les premiers missionnaires augustiniens.

Sa teinte sombre serait due aux flammes qui l’auraient noirci dans l’incendie du bateau qui le transportait. Le navire a été détruit alors que la statue a gardé son état originel.

Cet épisode et le fait qu’elle ait survécu à d’autres feux, tremblements de terre, inondations et bombardements ont renforcé les croyances en ses pouvoirs miraculeux.

Que se passe-t-il pendant la procession ?

La procession qui remonte au XVIIe siècle porte le nom de “Translacion” (translation).

La statue chemine dans les rues de la capitale philippine sur un char tiré par des cordes et poussé par l’arrière par les pélerins.

Dans la foule, certains essaient parfois de s’approcher le plus possible du Nazaréen : en grimpant sur les épaules de leurs voisins, ils tentent de toucher la relique, voire de l’embrasser.

Beaucoup suivent la procession de 6,5 km pieds nus en signe de pénitence pour leurs propres pêchés et en référence aux souffrances de Jésus de Nazareth lors du chemin de croix.

Qu’en est-il cette année ?

Plus d’un million de personnes ont assisté à la procession cette année. Des festivités se poursuivent en parallèle.

On craint une attaque terroriste en lien avec cet évènement.

Le rassemblement intervient après que les forces de sécurité philippines ont tué un ressortissant étranger et sa compagne samedi (7 janvier) soupçonnés d’avoir des liens avec un groupe soutenant l’organisation Etat islamique. Les autorités craignent notamment des représailles après la mort de Mohammad Jaafar Maguid, fondateur et chef d’Ansarul Khilafa Philippines, une faction armée se réclamant de l’EI.

Plusieurs dizaines de personnes ont été brièvement arrêtées dimanche lors d’une perquisition dans un centre islamique de Manille.