DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les migrants victimes de la vague de froid dans les Balkans


Serbie

Les migrants victimes de la vague de froid dans les Balkans

La vague de froid qui parcourt l’Europe frappe de plein fouet ceux qui vivent dehors et notamment les migrants.

Ils sont au moins 7 000 coincés en Serbie, en raison de la fermeture de la route des Balkans.

A Belgrade, les températures nocturnes atteignent les -15°C. Quelques uns ont monté leur tente dans un entrepôt désaffecté.

“Même dans mes rêves je n’ai jamais rien vu de pareil”, dit cet homme, “la situation est trop mauvaise, il fait trop froid. Je n’ai que cet endroit et comme vous le voyez nous sommes trois là-dedans”.

Certains migrants refusent de rejoindre les centres d’accueils officiels de peur d‘être expulsés.

Et même pour ceux qui sont dans des camps de réfugiés, comme ici en Grèce, au nord d’Athènes, les conditions sont parfois très difficiles et la colère monte.

“Certains ont des enfants en bas âge, et ils ont besoin d‘être au chaud. Il fait trop froid, c’est pour ça qu’ils protestent, pour qu’on leur donne une chambre”, explique un jeune Afghan dans le camp de Malakasa.

En Europe le froid a fait plus de cinquante morts, essentiellement en Pologne et en Roumanie. La navigation sur le Danube a par ailleurs été suspendue mardi jusqu‘à nouvel ordre en raison des morceaux de glace qui se sont formés sur le fleuve.

Lutte contre la pédopornographie en ligne : certains réseaux sociaux ne jouent pas le jeu (Interpol)

monde

Lutte contre la pédopornographie en ligne : certains réseaux sociaux ne jouent pas le jeu (Interpol)