DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ivanka, de princesse de Manhattan à "real first lady".


Etats-Unis

Ivanka, de princesse de Manhattan à "real first lady".

Vidéo no comment

C’est officiel, Ivanka Trump, la fille aînée de Donald, a annoncé sur sa page facebook qu’elle abandonnera son poste au sein des entreprises Trump, la “Trump Organization”, ainsi que la direction de sa marque de bijoux et de vêtements dès que son père prêtera serment comme 45ème président des Etats-Unis, le vendredi 20 janvier.

Une décision qui lui évitera un possible conflit d’interêts ainsi que la pluie de critiques qu’elle avait reçu alors qu’elle arborait un des bracelets de sa marque, lors d’une interview télévisée de son père et la publicité qui s’en suivit.

Ivanka explique aussi qu’elle va suivre à Washington son mari Jared Kushner, nommé haut conseiller à la présidence, quittant ainsi leur luxueux appartement de New York sur Park Avenue
pour emménager dans une résidence cossue, située (ironie du sort) tout près de la nouvelle maison de la famille Obama.

L‘éducation de ses “trois enfants” en bas âge sera désormais la nouvelle mission d’Ivanka, mais ce déménagement dans la capitale fédérale des Etats-Unis lui confère de fait le rôle officieux de first lady car sa belle mère Melania restera, elle, à New York sous prétexte de ne pas vouloir pertuber l’année scolaire de son fils Barron, le benjamin de la famille Trump.

Un rôle de premier plan qu’Ivanka a déjà tenu lors des meetings électoraux de son père et ce malgré sa grossesse et son accouchement fin mars 2016, alors que la campagne pour la présidentielle des Etats-Unis battait son plein. Et ce d’autant plus que Melania restera surtout dans les mémoires de cette campagne pour le supposé plagiat du discours de Michelle Obama.

Le royaume d’Ivanka semble donc assuré, de la dorée Trump Tower à la Maison Blanche.