DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak: la vie reprend à Mossoul

Difficile de croire que la guerre est à quelques kilomètres.

Vous lisez:

Irak: la vie reprend à Mossoul

Taille du texte Aa Aa

Difficile de croire que la guerre est à quelques kilomètres. Le quartier d’el Zouhour, à l’est de Mossoul, déborde de vie. Les habitants reviennent faire leurs courses. Des légumes, des produits frais, un marché comme il en existe des centaines dans le pays.
Un semblant de retour à la normale qui s’observe aussi un peu plus loin. Ici, des ouvriers de la municipalité réparent une canalisation d’eau endommagée par une frappe aérienne.“Nous faisons en sorte que les gens aient de l’eau courante. J’espère que les gens retrouveront une vie heureuse et confortable. Beaucoup de canalisation sont cassées, nous avons réussi à rétablir l’eau dans le quartier mais le réseau ne fonctionne pas encore bien. Dans les autres quartiers où il y a eu des dégâts nous continuons de travailler”, explique Ahmad Fathi, un des employés municipaux qui supervise les travaux. La mairie de Mossoul essaie de se remettre au travail coûte que coûte car beaucoup de ses équipements sont aujourd’hui inutilisables. Parmi sa flotte de voitures beaucoup ont servi de voiture piégées à l’EI, elle doit donc en emprunter aux villes voisines.

Photos: AA

Un retour à la normale synonyme de football pour certains. Le terrain synthétique est encore en bon état. Le ballon rond n’avait pas été interdit par les djihadistes mais sa pratique très encadrée. Osama s’occupe de l’installation. Il raconte que les militants de l’EI interdisait le port du short, les marques ou les logos de clubs aussi. La barbe longue était obligatoire, résultat peu de monde se risquait à venir jouer.

Côté bataille, ces derniers jours les forces irakiennes ont progressé dans Mossoul. Ils ont repris samedi l’université. Un site stratégique qui était devenu une importante base de l’Etat islamique. C’est toute la partie de la ville située à l’est du fleuve Tigre qui est en train de basculer. Les forces spéciales ont repris Yarimjah, un des derniers quartiers qui leur résistait dans le sud de la ville. Reste désormais à sécuriser les zones récupérées et surtout à traverser le Tigre. A l’ouest, l’Etat islamique contrôle toujours l’ensemble des quartiers.