DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Séville fait chavirer le Real Madrid


the corner

Séville fait chavirer le Real Madrid

Paula Vilaplana, euronews :
Bonjour et bienvenue dans The Corner. Après son élimination en Coupe du Roi face au Real Madrid, le FC Séville a pris sa revanche ce week-end en Liga. Le dénouement au bout du suspense de cette rencontre met un terme à une spectaculaire série d’invincibilité. Retour sur ce qui s’est passé à Sánchez Pizjuán.

Au bout du suspense

Le plan madrilène semblait se dérouler comme prévu. Le coup tactique de Zidane alignant une défense à trois était en voie de payer. Pas de but encaissé à la mi-temps et Ronaldo qui ouvre le score sur pénalty à la 67e. Mais c’est dans les dernières minutes que tout bascule. Habitué du “money time”, le capitaine merengue Sergio Ramos se fait une fois de plus remarquer, en trouvant le fond des filets… oui mais pas les bons, ceux de son propre gardien, sur une tête plongeante à la 85e minute. La boulette tourne au désastre quand, dans les arrêts de jeu, la frappe du Monténégrin Jovetic offre la victoire à Séville. Les joueurs de Zidane n’obtiendront donc pas un 41e match sans défaite. Et voilà les Andalous 2e du championnat à un point du leader madrilène.

Up and Down

C’est une habitude, Sergio Ramos est souvent décisif en toute fin de match. Une mauvaise habitude cette fois, car c’est contre son camp qu’il a marqué et offert l‘égalisation à Séville. C’est l’heure de passer en revue nos tops et nos flops de la semaine.

Le héros, c’est Stevan Jovetic, recrue hivernale qui rapporte déjà puisqu’il vient d’inscrire deux buts contre le Real en quatre jours, dont celui de la victoire dimanche soir.

Côté madrilène, on met Cristiano Ronaldo dans les tops, parce qu’avec son pénalty, il égalise le record du nombre de buts inscrits contre Séville, 21, détenu jusque-là par Leo Messi.

Et puis bien sûr, le anti-héros de ce choc c’est Sergio Ramos. Régulièrement conspué par les supporters sévillans depuis son transfert à Madrid en 2005, il a cette fois été bien applaudi pour ce but contre son camp.

Revue de presse

La presse sportive espagnole est unanime : avec la victoire de Séville, la Liga est plus vivante que jamais.

“Séville révolutionne la Liga” lance Marca.

Pour As, la une c’est l’autopunition du Real via son capitaine Ramos.

Même son de cloche pour El Mundo Deportivo avec ce “Ko à la Ramos”

Et puis Sport qui mentionne la fin de l’incroyable série d’invincibilité du Real et parle d’une Liga “en feu”.

On peut se tromper

Comme chaque semaine, on passe à présent à nos promostics pour quelques unes des plus belles affiches à venir. Vous aussi, envoyez-nous les vôtres à travers les réseaux sociaux à l’aide du hashtag #TheCornerScores

Angleterre :

Manchester City 2 – 2 Tottenham

Italie :

Juventus Turin 2 – 1 Naples

France :

Olympique Lyonnais 2 – 0 Olympique de Marseille

Bétisier

On se quitte avec des images qui attestent de la foi qu’ont les supporters sévillans en leur équipe. Ils étaient des centaines rassemblés le long du parcours du bus des joueurs entre l’hôtel et le stade. Un soutien qui aura donc été récompensé. The Corner c’est terminé, rendez-vous la semaine prochaine.