DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Barack Obama, le président le plus clément ?


Etats-Unis

Barack Obama, le président le plus clément ?

Avant de laisser la place à Donald Trump, Barack Obama est, à nouveau, entré dans l’Histoire en devenant le président américain ayant gracié le plus de détenus.

Au total, 1.385 prisonniers ont vu leur condamnation réduite ou annulée durant ses deux mandats, soit davantage que l’ensemble des grâces présidentielles accordées par ses douze prédécesseurs réunis. Moins d’un tiers des remises de peine concernait des personnes condamnées à perpétuité.

Grâce ou amnistie ?

Il existe deux types de grâces présidentielles : la commutation de peine et le pardon (ou amnistie). La première consiste à réduire la durée d’emprisonnement du condamné, qui reste considéré comme coupable. Dans certains cas, les détenus sont directement relâchés. Quant au pardon présidentiel, il permet de libérer le condamné et de l’absoudre de son crime.

Mardi dernier, le président américain a gracié 209 détenus, disant vouloir donner une “seconde chance” à ces individus.
Parmi eux, la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, qui devait purger encore 29 années derrière les barreaux. Le président lui a promis une sortie de prison dans six mois. Par ailleurs, 64 autres prisonniers ont été amnistiés.

Si Barack Obama est le président américain ayant accordé le plus de grâces et d’amnisties confondues, Frankin D. Roosevelt reste celui qui a octroyé le plus de pardons présidentiels : 4.000 détenus furent absous durant ses trois mandats entre 1933 et 1945.