DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Investiture de Donald Trump : 4200 joints en guise de protestation

Quatre minutes et 20 secondes après la fin du discours d’investiture de Donald Trump, des milliers de militants « pro-légalisation du cannabis » allumeront simultanément 4200 joints. Les « pétards » seront distribués gratuitement à tous les volontaires désireux de participer au mouvement #TRUMP420 qui se tiendra dans les jardins du National Mall, face au Capitole.

Leur objectif : faire pression sur Trump pour qu’une légalisation de la marijuana soit actée au niveau fédéral.

Dans les années 90, Donald Trump se disait favorable à la légalisation du marché des drogues sur le sol américain. Près de 30 ans plus tard, son discours est tout autre. Même si le nouveau président reste toujours favorable à une consommation à titre « médical », il souhaite désormais que chaque état dicte ses propres lois en la matière.

L’an passé, huit états américains ont voté pour la légalisation du cannabis. C’est aussi le cas de la capitale du pays.

Avec l’arrivée du nouveau gouvernement, et notamment du futur secrétaire à la Justice Jeff Sessions, qui mène une guerre contre le cannabis, les habitants de Washington craignent que le futur Congrès républicain proscrive sa consommation dans la capitale des Etats-Unis.

« Nous sommes sur le point de perdre notre droit. […] En distribuant du cannabis à l’investiture, nous nous lançons dans une bataille », a déclaré Adam Eidinger, fondateur de la DC Marijuana Coalition, groupe à l’origine du mouvement #TRUMP420.

Le cannabis reste illégal sur tout terrain fédéral, y compris dans les jardins du National Mall. Washington a par ailleurs rappelé que sa consommation en public était passible de 60 jours de prison et 500 dollars d’amende.
Pas sûr que cela suffise à décourager les milliers de militants.

Abdéraouf Zerarka