DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donald Trump fait le grand ménage sur le site internet de la Maison-Blanche


Etats-Unis

Donald Trump fait le grand ménage sur le site internet de la Maison-Blanche

Le site internet de la Maison Blanche a fondu comme neige au soleil. Moins de 24h après l’investiture de Donald Trump, il n’a conservé que 6 de ses 23 onglets.

“Le “White House site” avant Donald Trump”:http://static.euronews.com/articles/35/56/355684/640×360_bonus-Obama-HomepageIssues.jpg

De nombreux thèmes chers à Barack Obama ont littéralement disparu. Celui notamment sur le changement climatique. S’il s’est depuis un peu radouci, durant sa campagne électorale, le milliardaire avait fustigé l’accord de Paris et promis d’annuler le texte signé à l’issue de la COP21. Pour Donald Trump, les éoliennes sont inefficaces, dangereuses pour la santé des hommes et sont de grandes tueuses d’aigles. Il estime aussi que les ampoules basse consommation provoquent le cancer. Enfin, que la Chine aurait inventé le réchauffement climatique pour nuire à l’Occident.

Le 45e président des Etats-Unis souhaite plutôt financer le développement des énergies fossiles et lever le moratoire sur l’exploitation des mines de charbon et la construction de centrales au charbon, c’est donc dans cette dynamique qu’il a revisité le site de la Maison- Blanche et remplacé l’onglet consacré au “changement climatique” par “An America First Energy Plan”. Dans ce “Premier plan d’énergie américain”, il s’engage à “réduire les coûts énergétiques des travailleurs américains et à maximiser l’utilisation des ressources américaines pour se libérer de la dépendance vis-à-vis du pétrole étranger.”

“Le “White House site” après Donald Trump”:http://static.euronews.com/articles/35/56/355684/640×360_bonus-Trump-HomepageIssues.jpg

La politique officielle du nouveau président des États-Unis est donc en ligne. La page internet concernant le climat et le réchauffement climatique, publiée sous la présidence de Barack Obama reste cependant consultables dans les “archives du site”: https://obamawhitehouse.archives.gov/

Plus de trace non plus, sur le nouveau site, de l’Obamacare, la réforme de santé portée à bout de bras par Barack Obama et que son successeur a décidé d’abroger et de remplacer. Donald Trump a d’ailleurs signé son tout premier décret contre l’Obamacare quelques heures seulement après avoir prêté serment.

Les droits civiques, le handicap, la santé, le droit des femmes et l’éducation sont autant de thèmes qui ont, eux aussi, disparu du site officiel de la Maison-Blanche. Quant à celui sur l’immigration, pourtant cheval de bataille de Donald Trump durant sa campagne, il n’est abordé nulle part.

La page dédiée aux droits LGBT (lesbien, gay, bisexuel et transsexuel), a subit le même sort. Sous l’administration Obama, cette page avait pour but de mettre en évidence les avancées législatives réalisées sur cette question, les victoires historiques devant les tribunaux et les changements importants dans les problématiques sociales et politiques liées aux personnes LGBT.

Aux Etats-Unis on parle anglais, pas espagnol”, avait dit Donald Trump en septembre 2015 lors d’un débat républicain… Il était à peine entré dans le Bureau ovale que la section espagnole du site Web de la Maison-Blanche cessait de fonctionner. Certaines publications en lien avec des sujets d’intérêt particulier pour la communauté hispanique, comme les questions d’immigration, la normalisation des relations avec Cuba ou encore la crise économique à Puerto Rico, ont même été effacées du site-archive de la présidence Obama.

Reste quand même sur le site version Trump, une biographie de la nouvelle Première Dame, Melania Trump, laquelle a déjà dit qu’elle voulait, elle aussi, opérer quelques changements à la Maison-Blanche, notamment installer une “Glam Room”, c’est-a-dire une pièce spéciale pour sa mise en beauté quotidienne. Si cette information a fait le buzz sur la toile, elle n’apparaît pour le moment pas sur le tout nouveau “White House site”.

ALL VIEWS

Touchez pour voir