DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Droit à l'avortement : Scarlett Johansson prend Trump par les sentiments


monde

Droit à l'avortement : Scarlett Johansson prend Trump par les sentiments

Chacun son style, ou plutôt chacune son style ! La chanteuse américaine Madonna, engagée, provocatrice et “cogneuse”, y est allée franco lors de la “Marche des femmes” ce week-end à Washington : “J’ai beaucoup pensé à faire sauter la Maison Blanche, a-t-elle clamé, mais je sais que ça ne changera rien”. Forcément, cet assaut verbal contre Donald Trump n’est pas passé inaperçu dans les rédactions, d’autant que le président républicain des Etats-Unis venait de classer les journalistes du monde entier parmi “les êtres humains les plus malhonnêtes de la Terre”.

En revanche, beaucoup moins de médias ont parlé de la prestation de la plus discrète Scarlett Johansson, entre autres actrice fétiche de Woody Allen. Pourtant, au milieu d’environ un million de protestataires, en majorité des femmes, massés devant le Capitole, elle a lancé un appel remarqué au président Trump. En préambule, elle avait d’abord mis les points sur les i mais sans fermer la porte : “Je n’ai pas voté pour vous, mais je voudrais être capable de vous soutenir”.

“Je vous demande de soutenir ma soeur, ma mère, ma meilleure amie, et toutes nos amies”, a lancé Scarlett Johansson. “Soutenez ma fille qui, à cause de vos décisions, pourrait grandir dans un pays qui fait marche arrière plutôt que d’avancer, a poursuivi l’actrice américaine. Elle pourrait ne pas avoir le droit de faire des choix pour son corps et son avenir, un droit que votre fille Ivanka a eu le privilège d’avoir “.

Sachant qu’Ivanka est la “chouchou” de Donald Trump, si le président n’est pas touché par cette supplique, le père le sera-t-il ? Bon, la comédienne américaine ne cache pas son engagement en faveur du Parti démocrate mais qui sait ? Avec Trump, tout est possible…

Une porte-parole rêvée pour le planning familial

La principale organisation de planning familial aux Etats-Unis, Planned Parenthood, a pour sa part applaudi Scarlett Johansson des deux mains. Elle a publié ses remerciements officiels sur son compte Twitter :

Merci d’avoir pris la parole au nom des 20% d’Américaines qui font appel à Planned Parenthood pour se protéger :

L’organisation sait de quoi elle parle en matière de lutte pour que les citoyennes américaines puissent disposer librement de leur corps. Les trois femmes, qui ont construit les fondations de l’actuel planning familial il y a un peu plus de cent ans (octobre 1916), ont été arrêtées, emprisonnées, avant de faire entendre raison aux autorités américaines. Depuis 1942, le gouvernement paye un tiers du financement de Planned Parenthood, mais sous le régime Trump, cette aide pourrait être remise en question.

monde

Donald Trump fait le grand ménage sur le site internet de la Maison-Blanche