DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Suisse : vers une naturalisation plus rapide des petits-enfants d'immigrés ?


Suisse

Suisse : vers une naturalisation plus rapide des petits-enfants d'immigrés ?

Une campagne choc contre l’immigration en Suisse, à la veille d’un référendum visant à faciliter la procédure de naturalisation pour les petits-enfants d’immigrés. La droite populiste s’oppose à ce projet du gouvernement, qui pourrait permettre, chaque année pendant dix ans, à quelque 2.300 jeunes, issus de l’immigration, et parfaitement intégrés, d‘être naturalisés.

“Il y a des jeunes qui vivent en Suisse, qui y sont nés, comme leurs parents, et dont les grands-parents ont probablement émigré en Suisse. Ce sont des personnes qui sont chez elles ici. La seule différence, c’est qu’elles n’ont pas de passeport rouge”_, souligne Simonetta Sommaruga, directrice du département fédérale de Justice, et membre du Parti socialiste suisse.

Pour accélérer la procédure, le gouvernement propose que les demandes de naturalisation soit examinées directement par les autorités fédérales, et non plus traitées, au préalable, par les cantons et les communes. En revanche, les conditions pour obtenir la nationalité suisse resteraient inchangées, comme l’obligation de maîtriser l’une des quatre langues nationales ou d’avoir fréquenté pendant cinq ans minimum l‘école en Suisse.

Cette réforme devrait bénéficier principalement aux jeunes originaires d’Italie, de Turquie et des pays d’Europe de l’Est.

Avec AFP