Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les 188 000 évacués d'Oroville autorisés à rentrer chez eux

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les 188 000 évacués d'Oroville autorisés à rentrer chez eux

<p>Le niveau du réservoir a légèrement baissé après avoir menacé de déborder. La situation reste précaire. Les autorités californiennes maintiennent une alerte qui pourrait pousser les habitants à devoir évacuer de nouveau en cas d’urgence. En attendant les camions continuent d’acheminer les pierres pour renforcer la structure endommagée.</p> <p>“Le déversoir est stabilisé depuis quatre jours. C’est important pour aujourd’hui et les jours suivants alors que de nouvelles tempêtes, des petites tempêtes, s’annoncent. Il faut aussi se préparer pour la saison sèche à venir”, insiste Bill Croyle, directeur du Département des ressources en eau de Californie.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Incertitude et attente pour près de 200.000 évacués du barrage d'Oroville <a href="https://t.co/QyaKqFc0pn">https://t.co/QyaKqFc0pn</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/831606692882243585">14 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Les deux déversoirs du barrage californien ont été activés et endommagés. Une partie du déversoir principal s’est écroulée, celui d’urgence commençait à s‘éroder, menaçant d’inonder les communes voisines.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">La ville californienne d'Oroville menacée par le plus haut barrage du pays. Voici quelques images<a href="https://t.co/QZg05STGsN">https://t.co/QZg05STGsN</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a></p>— <span class="caps">AFP</span> <span class="caps">USA</span> (@AFPusa) <a href="https://twitter.com/AFPusa/status/831623463370686464">14 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>