DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Legends of Space, épisode 2 : Youri Gagarine


space

Legends of Space, épisode 2 : Youri Gagarine

En partenariat avec

Le 12 avril 1961, Youri Gagarine devint le premier homme dans l’espace ouvrant ainsi l‘ère des vols habités.

Décollant du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, il réalisa en moins de 2 heures une révolution complète autour de la Terre à bord de la capsule Vostok 1, à une moyenne de 250 kilomètres d’altitude, avant de revenir se poser au sol. Le vol signifiait alors une nouvelle victoire soviétique dans la “course aux étoiles” engagée par les Etats-Unis et l’Union soviétique depuis le lancement de Spoutnik 1 en 1957. Youri Gagarine continue d‘être célébré en héros en Russie et dans le monde.

“Idole des astronautes et des cosmonautes”

“Gagarine fait partie des idoles des astronautes et des cosmonautes et dans la station spatiale internationale, il y a un portrait de Gagarine qui est accroché comme s’il regardait tous les occupants de l’ISS,” nous explique le suisse Claude Nicollier, ancien astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA). “Il nous a ouvert à tous, les portes de l’espace,” insiste-t-il. “Je suis toujours impressionné quand je pense à la vie de Gagarine, comme sa vie a été dure, il était issu d’une famille très modeste, c‘était un jeune homme, il avait 27 ans quand il a effectué son vol le 12 avril 1961,” poursuit-il.

“C‘était extraordinaire !”

Ex-directeur scientifique à l’ESA, Roger-Maurice Bonnet se souvient du vol de Gagarine : “C‘était vraiment une opération d’un risque total et c’est ce qui plaisait à nous à l‘époque, on était jeune, j’avais à peine 24 ans, ça me paraissait extraordinaire et ça l‘était !” lance-t-il en souriant. Cet exploit représentait selon lui, “le risque, le succès et [il y avait] la bonne gueule de Gagarine – il était sympathique, il était tout jeune, c‘était le fils d’un cultivateur de pommes de terre. Donc il était parfait pour Khrouchtchev, c‘était vraiment une démonstration très belle de ce que pouvait être un astronaute soviétique,” estime-t-il.

Le choix de la rédaction

Prochain article

space

Voyage au coeur du mystère des exoplanètes