DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ambassadeur de la Russie à l'ONU meurt à la veille de son anniversaire


monde

L'ambassadeur de la Russie à l'ONU meurt à la veille de son anniversaire

Vitali Tchourkine aurait dû fêter aujourd’hui ses 65 ans. Il semble avoir succombé à une crise cardiaque dans l’enceinte des Nations unies, à New York.

La représentante des Émirats arabes unis, lui a rendu hommage. “C‘était un collègue très cher, un diplomate très attaché à son pays et l’une des meilleures personnes que nous avons connu, affirme Lana Nusseibeh. J’aimerai donc marquer ce moment en respectant une minute de silence à la mémoire de son service.”

Vitali Tchourkine défendait la politique extérieure de la Russie aux Nations unies depuis près de 10 ans. Il n’a cessé de justifier l’engagement du Kremlin en Syrie, comme ici en décembre :

“La représentante américaine parle comme si elle était Mère Thérésa. Rappelez-vous, s’il vous plaît, de ce que représente votre pays”, avait-il lancé à Samantha Power.

Vitali Tchourkine fut notamment le représentant spécial russe aux négociations sur l’ex-Yougoslavie, de 1992 à 1994.

Après avoir été ambassadeur au Canada et en Belgique, il travaille au ministère des Affaires étrangères de Moscou avant de succéder à Sergueï Lavrov aux Nations unis en 2006.

Vitali Tchourkine défendait la politique extérieure de la Russie aux Nations unies depuis près de 10 ans. Il n’a cessé de justifier l’engagement du Kremlin en Syrie, comme ici en décembre :

“La représentante américaine parle comme si elle était Mère Thérésa. Rappelez-vous, s’il vous plaît, de ce que représente votre pays”, avait-il lancé à Samantha Power.

Vitali Tchourkine fut notamment le représentant spécial russe aux négociations sur l’ex-Yougoslavie, de 1992 à 1994.

Après avoir été ambassadeur au Canada et en Belgique, il travaille au ministère des Affaires étrangères de Moscou avant de succéder à Sergueï Lavrov aux Nations unis en 2006.

Espagne : Hollande et Rajoy unis contre les populismes en Europe

France

Espagne : Hollande et Rajoy unis contre les populismes en Europe