DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: Moscou reconnaît les passeports des séparatistes prorusses


Russie

Ukraine: Moscou reconnaît les passeports des séparatistes prorusses

Une décision parfaitement légale au regard des critères internationaux, c’est la réponse de Moscou aux critiques. Samedi, un décret présidentiel russe reconnaissait la validité des passeports délivrés par les séparatistes prorusses de la région de Donetsk et Louhansk. Une décision officiellement temporaire censée répondre à l’urgence humanitaire.

“Il s’agit d’une nouvelle preuve de l’occupation russe et des violations par la Russie du droit international”, a martelé le président ukrainien Petro Porochenko, qui a dit en avoir informé le vice-président américain Mike Pence. L’Allemagne a estimé lundi “inacceptable” la décision du Kremlin.
Son décret “sape l’intégrité de l’Ukraine, est en contradiction flagrante avec ce qui a été décidé à Minsk, et est donc inacceptable”, a jugé Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière Angela Merkel. La France, pays garant avec l’Allemagne des accords de Minsk, a également dit “regretter” la décision russe, dans un communiqué du Quai d’Orsay. Paris “appelle les autorités russes à concentrer leurs efforts et à user de leur influence sur les responsables séparatistes afin que les accords de Minsk soient mis en oeuvre sans tarder”, précise le communiqué, alors que le processus de paix semble quasi-paralysé depuis des mois.

Régulièrement accusée par Kiev et les Occidentaux de soutenir militairement et financièrement les séparatistes prorusses, Moscou dément fermement et ne reconnaît officiellement ni la DNR, ni la LNR.
“Aujourd’hui, une nouvelle étape a été franchie pour la reconnaissance internationale de la souveraineté de notre république”, a néanmoins estimé le “président” de la LNR Igor Plotnitski.
“Si la Mère patrie (la Russie, ndlr) soutient d’une voix aussi forte notre combat, cela signifie que notre combat est juste (…) que nos espoirs sont justifiés”, a renchéri le dirigeant de la DNR Alexandre Zakhartchenko.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Sud-Soudan

L'état de famine déclaré dans plusieurs régions du Soudan du Sud