DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie: suspension de la grève des taxis


Italie

Italie: suspension de la grève des taxis

Ils auront finalement été entendus. Après une semaine de grève, les chauffeurs de taxis italiens ont suspendu leur mouvement. Hier soir, après une journée de manifestations à Rome, la rencontre au ministère des Transports a débouché sur un accord de principe. Gouvernement, taxis et VTC se sont mis dès mercredi autour de la table pour réfléchir à un nouveau cadre légal pour le secteur. “Les syndicats ont trouvé un accord avec le gouvernement, pour l’instant cela ressemble à un match nul. Tout est remis à dans un mois et pendant ce mois on va essayer de trouver une solution qui puisse être acceptée par tous”, précise un des conducteurs de taxi investi dans le mouvement.

Un mois pour élaborer deux décrets portant sur la réorganisation du secteur et la lutte contre les irrégularités. En attendant, les chauffeurs ont repris le volant à Rome, Milan, Turin dans les grandes villes italiennes. Un des enjeux sera de trouver un accord sur le prix des licences payées par les chauffeurs et les tarifs clients, libres pour les VTC, fixés par les pouvoirs publics pour les taxis. La colère des taxis italiens avait éclaté après un décret du gouvernement qui gelait jusqu‘à la fin de l’année cette situation, en dépit d’un projet de loi visant à réglementer les VTC, mais qui n’a toujours pas été adopté.
Au même moment, dans la capitale, le réseau de transports en commun (ATAC) était à l’arrêt mercredi matin. Une grève éclaire de quatre heures qui pourrait reprendre dès vendredi.