DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : la division des Travaillistes britanniques


Le bureau de Bruxelles

Brexit : la division des Travaillistes britanniques

Le parti travailliste britannique sort ébranlé par les résultats de deux élections législatives partielles. La question du Brexit fracture son électorat et représente un défi majeur pour son dirigeant. Jeremy Corbyn rappelle pourtant que « le parti travailliste est déterminé à ce que le Royaume-Uni ne se replie pas sur lui-même, mais au contraire à ce qu’il joue un rôle actif et positif pour le futur de l’Europe hors de l’Union européenne ». Mais l’ancien Premier ministre travailliste, Tony Blair, multiplie les appels pour maintenir l’adhésion à l’Union ou à tout le moins pour négocier un Brexit souple. Si la formation de Jeremy Corbyn peut se féliciter de la victoire à Stoke, la défaite dans la circonscription de Copeland est lourde politiquement. Cette région était un bastion travailliste depuis plus de 80 ans.