DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conflit en Syrie : diplomatie au point mort à Genève


Suisse

Conflit en Syrie : diplomatie au point mort à Genève

ONU comme une opportunité historique de mettre fin au conflit qui a fait plus de 310.000 morts, en six ans, et des millions de réfugiés
Les deux camps refusent toujours de se parler directement, laissant l‘émissaire de l’ONU, Staffan de Mistura, faire la navette entre eux.

Les deux camps parlent procédure

A l’issue de deux heures d’entretien avec Staffan de Mistura, le chef de la délégation syrienne, Bachar al-Jaafari, a déclaré Nous avons parlé exclusivement du format des discussions à venir.
La délégation de l’opposition a dit, elle aussi, avoir parlé procédure avec Staffan de Mistura.

L‘émissaire de l’ONU a rappelé qu’il n’y avait pas de solution militaire au conflit, tout en reconnaissant qu’il n’attendait pas de miracles de ces négociations.

Avec agences