DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Plusieurs médias privés de briefing quotidien à la Maison Blanche


Etats-Unis

Plusieurs médias privés de briefing quotidien à la Maison Blanche

La Maison Blanche a interdit vendredi à certains médias d’assister à un briefing de Sean Spicer, le porte-parole de l’administration américaine. La conférence de presse quotidienne a été remplacée par un briefing, sans caméra.

Ces journalistes font la queue pour rentrer dans la pièce ou il s’est déroulé, mais les reporters de CNN, du New York Times, du site Politico, du Los Angeles Times et de BuzzFeed se sont vus interdire l’accès. Au final, seulement dix organes de presse ont pu y participé.

La Maison Blanche n’a donné aucune explication, mais les médias en question sont souvent la cible des critiques de Donald Trump. Ceux qui ont été autorisés à participer au briefing ont ensuite partagé leurs enregistrements avec leur collègues. Par solidarité, certains ont refusé d’y assister, même s’ils étaient autorisés à le faire.

Donald Trump s’en prend régulièrement aux médias. Plus tôt dans la journée, ils les avaient accusé de diffuser de “fausses informations” et d‘être des “ennemis” du peuple américain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

"Paris n'est plus Paris" selon Donald Trump