DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Rio, cette année, un carnaval politique


Brésil

A Rio, cette année, un carnaval politique

Le carnaval bat son plein au Brésil. Ce samedi les écoles de samba ont commencé à défiler le long du sambodrome à Rio, une allée de 700 mètres tout entière dévouée à la danse et à la musique.

Cette année le carnaval est pour beaucoup une vraie fenêtre de fête et de joie pour oublier la crise économique, la corruption et les problèmes de violence.

Le nouveau maire de Rio, le pasteur évangélique Marcello Crivella, n’a pas assisté aux défilés, provoquant l’indignation de beaucoup de ses administrés.

L‘école de samba Imperatriz Leopoldinense a choisi pour thème de son défilé la défense des tribus indiennes du Xingu, menacées par l’appétit vorace des pontes de l’agro-business.

Beaucoup de participants ont chanté “Fora Temer” (Dehors Temer), et un groupe de carnaval de rue a même été créé sous ce nom pour demander dans la joie le départ du président conservateur brésilien.