DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie furieuse contre les Pays-Bas les menace de sanctions


Pays-bas

La Turquie furieuse contre les Pays-Bas les menace de sanctions

Signe des tensions diplomatiques, la sécurité est renforcée à l’ambassade néerlandaise à Ankara. La Turquie promet des sanctions économiques, mais pas seulement : elle pourrait remettre en question l’accord avec l’Union européenne sur les migrants.

Mais Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, se défend :
“La Turquie est un pays fier, mais les Pays-Bas sont aussi une nation fière. Nous ne négocierons jamais sous la menace, avec ce genre de phrases lancées par le ministre des Affaires étrangères. C’est pour cela que nous avons mis un terme aux discussions en disant qu’il n‘était pas le bienvenu samedi.”

Samedi le chef de la diplomatie turque s’est vu empêché d’atterrir aux Pays-Bas. Il a terminé son voyage en Moselle, en France.

A Ankara le chargé d’Affaires néerlandais a été convoqué ce lundi matin, pour la troisième fois depuis le début de la crise.

“La démocratie et l‘état de droit ont été violés aux Pays-Bas, s’insurge Omer Celik, ministre turc des Affaires européennes. L’Union européenne, qui défend ces valeurs, doit mettre en place une politique très sensible et efficace pour protéger ces valeurs. Si aucune action n’est engagée, ce ne sera pas possible pour l’Union européenne de se présenter comme une union politique”.

Les Pays-Bas n’ont pas seulement interdit la visite du chef de la diplomatie turque, ils ont expulsé samedi soir la ministre turque de la Famille. Dans la foulée, un millier de manifestants avaient critiqué ces décisions devant le consulat de Rotterdam.

Afghanistan

Kaboul : attaque meurtrière contre un bus