DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela Merkel regonflée, l'effet "Schulz" dégonflé

L’effet Schulz n’a pas eu lieu.

Vous lisez:

Angela Merkel regonflée, l'effet "Schulz" dégonflé

Taille du texte Aa Aa

L’effet Schulz n’a pas eu lieu. Pour sa première élection depuis qu’il a été choisi comme leader incontesté du SPD, Martin Schulz n’a pas fait vaciller Angela Merkel dans le Land de Sarre. L‘élection régionale est une défaite pour la candidate social-démocrate. Anke Rehlinger remporte moins de 30% des voix, contre 40% pour la CDU.

“Le SPD se concentrera sur l’analyse du résultat de façon très sobre, a déclaré Martin Schulz. Une analyse sobre signifie que nous allons analyser tous les avantages et les inconvénients lors de nos réunions. Nous allons ensuite tirer les conclusions qui s’imposent pour les élections qui nous attendent.”

Une victoire de la candidate sociale démocrate aurait été de bonne augure pour le SPD, qui espérait faire un triplé, avec deux prochaines élections régionales en mai. L’espoir de gagner trois élections, avant les législatives du 24 septembre. Un espoir qui est du côté d’Angela Merkel désormais :

“Nous avons un difficile travail devant nous, a dit la chancelière Angela Merkel. Ce sera une campagne électorale difficile et nous avons toutes nos chances. J’ai dit à plusieurs reprises que la CDU a la main, nous avons la main et le résultat d’hier le confirme.”

Angela Merkel brigue un quatrième mandat. Sa stratégie consistant à faire le dos rond face aux critiques, notamment sur sa politique migratoire, semble avoir à nouveau fonctionné. Son image rassurante paraît aussi convaincre toujours.