DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande du Nord : unionistes et nationalistes dos à dos

Impasse politique en Irlande du Nord.

Vous lisez:

Irlande du Nord : unionistes et nationalistes dos à dos

Taille du texte Aa Aa

Impasse politique en Irlande du Nord. Près d’un mois après les élections législatives anticipées, les deux principaux partis, unionistes (DUP) et nationalistes (Sinn Féin) ont annoncé l‘échec des pourparlers en vue de former un gouvernement de coalition.

Réagissant à cet échec, le ministre britannique chargé de l’Irlande du Nord a exclu à ce stade la tenue de nouvelles élections. Il appelle les dirigeants des deux principaux partis à poursuivre les négociations : “Nous avons aujourd’hui une petite fenêtre d’opportunité pour résoudre les problèmes en suspens et pour qu’un exécutif soit formé”, a déclaré James Brokenshire depuis Belfast.

Arrivé en tête aux législatives, le Parti unioniste démocrate (DUP) , dirigé par la Première ministre sortante Arlene Foster, a aussitôt rejeté la responsabilité de cet échec sur le Sinn Féin, le Parti nationaliste : “La décision du Sinn Féin de bloquer la création d’un nouvel exécutif est très regrettable et porte préjudice à toutes les personnes que nous représentons”, a déclaré Arlene Foster.

De son côté, la dirigeante du Sinn Fein en Irlande du Nord accuse les unionistes de ne pas respecter le principe d‘égalité : “Nous avons mené ces négociations avec la bonne attitude, avec la volonté de faire fonctionner les institutions. Malheureusement, le DUP a maintenu sa position, en bloquant le principe d‘égalité pour les citoyens”, a déclaré Michelle O’Neill.

Depuis les Accords de paix de 1998, unionistes et nationalistes nord-irlandais se partagent le pouvoir. Mais depuis plusieurs mois, la crise est profonde entre les deux principaux partis sur fond de Brexit. Les divergences portent notamment sur des questions de culture et d’identité.