DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Donald Trump donne un coup de pouce au charbon

Sur l'énergie, Donald Trump détricote l'héritage Obama.

Vous lisez:

Donald Trump donne un coup de pouce au charbon

Taille du texte Aa Aa

Après la santé, c’est au tour du climat. Donald Trump s’emploie à détricoter ce qu’a fait son prédécesseur, il a signé le “décret sur l’indépendance énergétique” devant des mineurs ravis. Le président républicain qui a souvent mis en doute le réchauffement climatique relance le charbon.

Donald Trumpdéclare la “finde la guerre contre le charbon”, attaque le bilan climat d'Obama https://t.co/Ls88s4Ufj8 #AFP pic.twitter.com/rIvlGRdQsv

— Agence France-Presse (@afpfr) 28 mars 2017

“Mon administration met fin à la guerre contre le charbon, le charbon propre, vraiment propre, a déclaré Donald Trump. Avec l’action d’aujourd’hui, je fais un pas historique pour lever les restrictions sur l‘énergie américaine, pour faire marche arrière sur l’ingérence du gouvernement et pour stopper les réglementations environnementales destructrices d’emplois.”

Les centrales à charbon fournissent un tiers de l‘électricité du pays. Certains experts doutent que ce coup de pouce aux énergies fossiles crée réellement des emplois. Car l’activité est en déclin, concurrencée par le gaz et les énergies renouvelables. A cela il faut rajouter l’impact sur la planète, selon ce militant écologiste :

“Donald Trump est en train de sacrifier notre avenir pour l’argent des énergies fossiles et laisse nos enfants en payer le prix, il s‘éloigne de la promesse de trouver des moyens plus intelligents et plus propres pour augmenter notre prospérité et il met notre santé et celle de la planète en grave et inutile danger”, remarque Bob Deans, de National Resources Defense Council, une association de défense de l’environnement.

Ce décret fragilise l’accord conclu à la Cop 21 à Paris, et va à l’encontre de la chasse aux émissions de CO2 qu’avait lancé Barack Obama. Les démocrates dénoncent un retour aux affaire du lobby des énergies fossiles.