DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La vidéo en débat après France-Espagne

Le recours expérimental à la vidéo lors du match amical France-Espagne a changé la donne sur le terrain. Certains y voient une méthode plus juste, d'autres regrettent son impact sur la fluidité

Vous lisez:

La vidéo en débat après France-Espagne

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de France-Espagne, remporté par la Roja 2-0, le débat sur l’utilisation de la vidéo dans le football est relancé.

Outre les coupures dans le jeu, le recours aux images a changé la physionomie du match : le but d’Antoine Griezmann a été refusé pour hors-jeu après coup, celui de Gerard Deulofeu a lui été accordé.

Autrement dit, les deux équipes auraient fait match nul 1-1 si l’arbitre n’avait pas fait appel à la vidéo.

“Le résultat n’aurait pas été le même, c’est sûr, sans la vidéo puisque notre but avait été accordé et le but des Espagnols avait été refusé dans un premier temps. Mais bon, ça c’est factuel. C’est pas une révolution, c’est une évolution et il y aura toujours un débat sur la question”, a réagi Didier Deschamps, le sélectionneur français à l’issue de la rencontre.

“C’est une bonne chose parce que cela rend les décisions justes” mais “cela peut tuer également le ressenti après un but”, a synthétisé, de son côté, le capitaine français, Hugo Lloris.

L’usage de la vidéo est pour l’instant en test dans le monde du football.
L’International Board (Ifab) a donné son accord pour que des expérimentations soient menées jusqu’en mars 2018.

Alors que Michel Platini, l’ancien président de l’UEFA, s‘était toujours opposé à ce dispositif, Gianni Infantino le président de la Fifa semble lui un partisan de la vidéo.

Il voudrait généraliser son usage lors du Mondial 2018.