DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le passeport français a la cote à South Kensington


Royaume-Uni

Le passeport français a la cote à South Kensington

C’est l’une des conséquences directes du Brexit. L’ambassade de France à Londres a enregistré une augmentation de 40% des demandes de passeports français depuis juin dernier. Nombreux sont les Britanniques mariés à un européen à demander la nationalité de leur conjoint. C’est le cas de cette journaliste anglaise mariée à un Français et qui s’est toujours sentie européenne.

“Je ne vais pas fuir la Grande-Bretagne, parce que vous savez, 16 millions d’entre nous ont voté pour rester Européens et je pense que nous devons rester ici, le faire savoir et le dire clairement. Vous savez… juste parce qu’un gouvernement nous dit que nous ne pouvons plus être européens… Il y a toujours 48% d’entre nous qui veulent rester en Europe et si nous organisions le réferendum maintenant je ne suis pas sûre que ça serait un vote pour quitter l’UE”, affirme la journaliste.

Lucy Becquart, elle, est une artiste anglaise mariée à un citoyen français. Obtenir la nationalité de son mari la rassurerait.

“L’accord sur le Brexit n’est pas encore en place, nous ne savons pas ce qu’il en est. Pour moi c’est comme si j’avais une sécurité de plus de savoir que j’aurais les mêmes droits qu’une personne de nationalité française, en restant anglaise mais en ayant les même droits qu’une personne française si je devais partir en France”, explique-t-elle.

Un écho qui depuis le Brexit se fait souvent entendre à South Kensington, ce quartier de Londres que l’on surnomme la “petite France”.

Russie

Séisme de magnitude 6.6 dans l'Extrême-Orient russe