DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : l'appel du chef de l'Onu à la solidarité internationale


Irak

Irak : l'appel du chef de l'Onu à la solidarité internationale

Plus d’argent, il faut plus d’argent. C’est l’appel au secours du chef de l’Onu, venu visiter un camp à 30 km de Mossoul en Irak. Selon Antonio Guterres, le programme d’aide aux déplacés ici n’est financé qu‘à 8% de sa totalité, preuve que les ressources de l’Onu sont limitées.

“Ces gens souffrent énormément et ils continuent de souffrir, dit Antonio Guterres. Nous avons besoin de la solidarité de la communauté internationale. Il y a un énorme effort de fait de la part du gouvernement régional, des ONG, des agences de l’Onu. C’est maintenant que la communauté internationale doit montrer sa solidarité profonde avec l’Irak.”

Le risque d’une crise humanitaire de grande ampleur est réel. 350.000 habitants de Mossoul ont fui depuis octobre et le début de l’offensive contre Daesh. Ils sont en partie accueillis dans des camps installés à la hâte dans les environs. Quelque 600.000 autres restent piégés dans Mossoul-Ouest, assiégée.