DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : grève chez Alitalia, ses caisses sont presques vides


monde

Italie : grève chez Alitalia, ses caisses sont presques vides

Nouvel avis de tempête chez Alitatia : mercredi la compagnie aérienne italienne a dû annuler 60% des ses vols en raison d’un appel à la grève lancé par plusieurs syndicats.

Ces derniers protestent contre un nouveau plan de relance qui prévoit la supression de plus de 2000 salariés sur les 12 500 que compte Alitalia.

Des centaines de touristes ont été pris au dépurvu mais Alitalia assure que 92% des passagers se sont vus offir des vols alternatifs.

“Les salariés ont le droit d’avoir ce qu’ils méritent, explique un voyageur, mais en même temps c’est réellement difficile quand ils bloquent les vols, cela fait beaucoup de mal à l‘économie.”

Lourdement déficitaire, Alitalia est concurrencée par les compagnies à bas-coût.
Rachetée en 2015 par la compagnie du Golfe “Etihad Airways”“:http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20150121tribabafd126f/comment-etihad-organise-alitalia-pour-s-emparer-du-marche-italien.html, Alitalia reste néanmoins dans le rouge et sa trésorerie risque d‘être à sec dès la mi-avril.

Les actionnaires réclament également des baisses de salaire de 20 à 30% aux personnels naviguants.

“Etihad n’a pas investi comme il l’avait promis dans des long-courriers, s’indigne une gréviste. Ils ont dépensé de l’argent dans les uniformes, pour imposer leur propre système de gestion qui est bien plus cher. Et une fois de plus ce sont les salariés qui doivent payer pour ça.”

La grève devait durer vingt-quatre heures.

Avec Agences