DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rencontre Trump-Xi Jinping pour aborder les dossiers qui fâchent


Etats-Unis

Rencontre Trump-Xi Jinping pour aborder les dossiers qui fâchent

C’est dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, et non à la Maison-Blanche que Donald Trump a invité son homologue chinois, Xi Jinping. Première rencontre entre les deux présidents dans un cadre relaxant pour briser la glace et aborder les dossiers qui fâchent.

La Corée du Nord

En haut de la pile, la Corée du Nord et ses provocations répétées envers les Etats-Unis et ses voisins en Asie. Le régime de Pyongyang vient de tirer un énième missile balistique, son cinquième depuis le début de l’année, après avoir procédé en septembre à un essai nucléaire qui lui avait valu de nouvelles sanctions de la part de la communauté internationale. Washington presse la Chine, le principal allié de la Corée du Nord, à taper du poing sur la table. Sur Twitter, Donald Trump a reproché à Pékin son manque de coopération et d’engagement.

Principal partenaire économique du régime de Pyongyang, la Chine refuse d’appliquer des sanctions qui auront un impact sur la population nord-coréenne. Elle assure toutefois avoir suspendu les importations de charbon en provenance de Corée du Nord. Mais pour Washington, c’est loin d‘être suffisant.

Le bouclier anti-missiles Thaad

Autre point de friction : le bouclier anti-missiles américain en Corée du Sud. La Chine est vent debout contre le déploiement de ce dispositif ultra-performant, baptisé “Thaad”, qu’elle considère comme une menace et une atteinte à l’efficacité de sa propre force de dissuasion. Pour, Washington le bouclier anti-missiles vise d’abord à défendre la Corée du Sud contre son voisin au nord.

Le conflit territorial en mer de Chine

Autre dossier chaud : la mer de Chine méridionale, théâtre d’un litige territorial entre Pékin et ses voisins asiatiques. La Chine revendique la quasi-totalité de ces eaux riches en ressources naturelles, où elle agrandit artificiellement îlots et récifs. L’administration Obama avait dépêché navires de guerre et avions dans cette zone au nom de la défense de la liberté de navigation.

Le déséquilibre commercial

Autre dossier, le plus attendu : la question du déséquilibre commercial entre les deux pays. Donald Trump a accusé Pékin de sous-évaluer sa devise pour favoriser ses exportations et il a menacé d’imposer des droits de douane prohibitifs sur les produits chinois. Sur Twitter, Trump a qualifié le déficit commercial avec la Chine, de plus de 300 milliards de dollars, de “grave problème” qui rendra “très difficile” ses entretiens avec Xi Jinping.

De son côté, Pékin appelle Washington à assouplir ses contrôles à l’exportation des produits de haute technologie.
La Banque de Chine a dépensé mille milliards de dollars ces deux dernières années pour soutenir le yuan.

Avec AFP

Hongrie

Hongrie : les demandeurs d'asile sont désormais placés en centres fermés