DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rencontre entre des diplomates chinois et sud-coréen sur le nucléaire nord-coréen


Etats-Unis

Rencontre entre des diplomates chinois et sud-coréen sur le nucléaire nord-coréen

L’administration Trump veut montrer qu’elle prend très au sérieux la menace nucléaire nord-coréenne. Pour preuve, l’envoi vers la péninsule coréenne ce week-end du porte-avions USS Carl Vinson et de son escadre. Une mesure “de prudence” selon Washington.

La menace nord-coréenne était ce lundi au centre des discussions qui se sont tenues à Séoul entre des diplomates de haut rang chargés de la question : un Chinois et un Sud-Coréen.

“Il est compréhensible que les Etats-Unis et la Corée du Sud se préparent à de possibles provocations de la Corée du Nord, parmi lesquelles des risques de tests nucléaires et de tirs de missiles qui sont de plus en plus grands” a déclaré le porte-parole du ministère de la défense sud-coréen Moon Sang Gyun.

Nul doute que la question du déploiement du bouclier antimissile américain THAAD a également été abordée. La Chine est vent debout contre ce projet.

“Nous prêtons attention à l‘évolution de la situation sur la péninsule, a déclaré Hua Chunying, la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères. Nous estimons que toutes les parties en présence doivent exercer de la retenue et éviter ce qui pourrait aggraver les tensions.”

Les risques d’essais nucléaires sont d’autant plus forts que Pyongyang s’apprête à célébrer le 105è anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-Sung. Dans un passé récent, le régime a souvent accompagné de telles célébrations de démonstrations de force de sa capacité nucléaire.