DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dépenses militaires en hausse aux Etats-Unis et en Europe, en baisse dans les pays exportateurs de pétrole

L’ensemble des dépenses militaires mondiales s’est élevé à 1 686 milliards de dollars en 2016, soit une augmentation de 0,4 % en termes réels à partir de 2015, selon de nouveaux chiffres de l’Institut

Vous lisez:

Dépenses militaires en hausse aux Etats-Unis et en Europe, en baisse dans les pays exportateurs de pétrole

Taille du texte Aa Aa

L’ensemble des dépenses militaires mondiales s’est élevé à 1 686 milliards de dollars en 2016, soit une augmentation de 0,4 % en termes réels à partir de 2015, selon de nouveaux chiffres de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI). Les dépenses militaires en Amérique du Nord ont connu leur première augmentation depuis 2010, tandis que les dépenses en Europe occidentale ont augmenté pour la deuxième année consécutive. La mise à jour annuelle complète de la base de données sur les dépenses militaires du SIPRI est accessible ici

Les dépenses ont continué de croître en Asie, en Océanie, en Europe centrale et de l’Est et en Afrique du Nord. En revanche, les dépenses ont diminué en Amérique centrale et dans les Caraïbes, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud et en Afrique subsaharienne.

Nouvel accroissement des dépenses aux États-Unis, baisse considérable en Arabie saoudite

Les États-Unis demeurent le pays dont les dépenses militaires sont les plus élevées au monde. Les dépenses
militaires américaines ont augmenté de 1,7 % entre 2015 et 2016 à 611 milliards de dollars. Les dépenses
militaires de la Chine, deuxième plus grand dépensier en 2016, ont augmenté de 5,4 % à 215 milliards de
dollars, soit un taux de croissance beaucoup plus faible que les années précédentes. La Russie a augmenté ses
dépenses de 5,9 % en 2016 à 69,2 milliards de dollars, ce qui la place au troisième rang des plus grands
dépensiers. L’Arabie saoudite, troisième plus grand dépensier en 2015, passe au quatrième rang en 2016. L’Inde est au cinquième rang.

L’accroissement des dépenses militaires américaines en 2016 pourrait signifier la fin d’une tendance à la
baisse des dépenses résultant de la crise économique et du retrait des troupes américaines d’Afghanistan et
d’Irak. Les dépenses des États-Unis en 2016 restent 20 % inférieures à leur pic de 2010.

Augmentation en Europe liée à la perception d’une menace

Les dépenses militaires en Europe occidentale ont augmenté pour la deuxième année consécutive et ont crû
de 2,6 % en 2016. Des augmentations ont été observées dans tous les pays d’Europe occidentale — sauf trois.
L’Italie enregistre l’augmentation la plus notable, avec des dépenses augmentant de 11 % entre 2015 et 2016. Les pays ayant réalisé la plus forte augmentation des dépenses militaires sont en Europe centrale. Les dépenses globales en Europe centrale ont augmenté de 2,4 % en 2016.

Selon les spécialistes de l’IFRI, l’accroissement des dépenses de nombreux pays d’Europe centrale peut être attribué en partie à la perception d’une Russie représentant une menace plus grande.

Large diminution des dépenses militaires dans de nombreux pays exportateurs de pétrole

Les réductions les plus importantes des dépenses militaires en 2016 sont liées à la baisse des revenus pétroliers au Venezuela (-56 %), au Soudan du Sud (-54 %), en Azerbaïdjan (-36 %), en Irak (-36 %) et en Arabie Saoudite (-30 %). D’autres baisses notables ont été observées en Angola, en Équateur, au Kazakhstan, au Mexique, en Oman et au Pérou.