DERNIERE MINUTE

Une cinquantaine d’hommes armés d’explosifs et d’armes lourdes ont attaqué lundi à l’aube une entreprise de transport de fonds à Ciudad del Este, ville située aux confins du Brésil, de l’Argentine et du Paraguay.

Trois suspects ont été abattus lors d’une opération menée dans deux localités brésiliennes proches de la frontière. Quatre autres ont été interpellés. Le butin s‘élève à plusieurs millions de dollars.

“Clairement, cette attaque a été planifiée, mais en théorie le protocole de sécurité de l’entreprise a été respecté”, affirme le procureur Marcelo Saldivar.

Parmi les véhicules abandonnés par les malfaiteurs, trois étaient blindés, et une camionnette était équipée d’une mitrailleuse anti-aérienne à l’arrière.

Entre les mains des suspects arrêtés et abattus, ont été retrouvées des armes lourdes, des grosses munitions, des gilets pare-balles, des gilets de sauvetage et des chargeurs #Foz #Prosegur

“C’est le plus gros casse que l’on ait connu. Au vu des explosifs, du nombre de véhicules utilisés, de personnes impliquées et d’armes, c’est le plus grand”, assure Antonio Gamarra, commissaire de police à la retraite.

L’attaque a commencé par des explosions près du commissariat, pour retarder la progression des forces de l’ordre.

Parmi les malfrats ont été identifiés des membres du Premier Commando de la Capitale, l’un des plus puissants gangs criminels brésiliens.