DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : affrontements à l'arrivée du bouclier antimissile américain


Corée

Corée du Sud : affrontements à l'arrivée du bouclier antimissile américain

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Des affrontements entre manifestants et policiers ont éclaté en Corée du Sud lors de l’arrivée ce mercredi matin des premiers éléments du bouclier antimissile américain THAAD, dans le sud du pays.

Le THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) est supposé intercepter en vol les missiles balistiques que s’obstine à développer la Corée du Nord malgré les sanctions internationales.

Le bouclier a été demandé par Séoul, qui espère sa mise en place “dès que possible”, mais ne fait pas l’unanimité dans le pays.

Plus de dix manifestants ont été blessés lors du passage du convoi militaire, à 250km au sud de Séoul. Les éléments ont été achemins vers un parcours de golf dans le comté de Seongju.

Depuis l’Université américaine de Harvard où il était invité, l’ancien secrétaire général des Nations Unies Ban-Ki-moon a fait part de son inquiétude face au regain de tensions en Asie :

Le monde se rapproche d’un anéantissement nucléaire. C’est effrayant. La mémoire des attaques de Hiroshima et Nagasaki s’efface. La situation dans la péninsule coréenne est alarmante. Jamais par le passés nous n’avons connu une telle escalade de tension sur la péninsule coréenne. Pas depuis la guerre de Corée“ a déclaré le diplomate sud-coréen.

Cette escalade militaire intervient en pleine campagne présidentielle en Corée du Sud, où la présidente Park Geun-Hye a été récemment destituée.

Le candidat de l’opposition et favori du scurtin, Moon Jae-In, s’est prononcé contre le THAAD. Il a expliqué dans un livre qu’il fallait “savoir dire non aux Américains“. Il a entre-temps modéré sa position.

Le fait que l‘équipement a été introduit avant-même la réalisation d’une étude sur son impact environnemental et malgré l’opposition locale prouve que le déploiement du THAAD ne respecte pas les procédures fondamentales“, a affirmé Park Kwang-on, porte-parole de Moon cité par le Korea Herald.

Sa rivale Sim Sang-jeung, issue du parti de la présidente déchue, a qualifié l’arrivée du bouclier “d’inacceptable et invalide“ et a estimé que le nouveau gouvernement allait devoir réévaluer totalement le programme.

Démonstration de force

Les Etats-Unis ont mobilisé le sous-marin USS Michigan et le porte-avions Carl Vinson, accompagné de son groupe aéro-naval au large des côtes sud-coréennes. En matière de politique étrangère, le programme balistique de Pyong-Yang a été la préoccupation numéro 1 de la nouvelle administration américaine, qui multiplie les pressions sur la Chine pour qu’elle “règle le problème”.

Mais pour la Chine voisine, la démonstration de force du Pentagone déstabilise l‘équilibre régional. Lundi, dans un entretien téléphonique avec M. Trump, le président chinois Xi Jinping a appelé les Etats-Unis à “la retenue”.

Pékin a mis à l’eau son deuxième porte-avion ce mercredi, le premier à avoir été construit entièrement en Chine.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Brésil

Des milliers d'Indiens en colère déferlent dans les rues de Brasília