DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle : deux Ch'tis, Borloo et Boon, derrière Macron

Retiré de la vie politique française depuis maintenant trois ans à cause de gros problèmes de santé, il profitait vraiment de la liberté retrouvée mais là, il ne pouvait plus se…

Vous lisez:

Présidentielle : deux Ch'tis, Borloo et Boon, derrière Macron

Taille du texte Aa Aa

Retiré de la vie politique française depuis maintenant trois ans à cause de gros problèmes de santé, il profitait vraiment de la liberté retrouvée mais là, il ne pouvait plus se taire. Jean-Louis Borloo, centriste convaincu, a décidé de s’exprimer ce dimanche “car la situation est grave”, pense-t-il. “Je m’engage à fond, confie-t-il au Journal du Dimanche, je veux aider Emmanuel Macron”.

Le soutien de Jean-Louis Borloo, le candidat du mouvement En Marche ! l’espérait, parce que ce n’est pas n’importe quel soutien. A 66 ans, l’ancien député du Nord (pendant plus de vingt ans) et ex-ministre sous Jacques Chirac puis sous Nicolas Sarkozy (huit ans sans interruption, de mai 2002 à novembre 2010) reste très respecté et écouté dans la classe politique de droite comme de gauche. Il a une longue expérience, notamment dans les domaines de l’emploi et de l‘écologie, et à la tête de partis centristes comme le Parti radical et l’Union des démocrates et indépendants, qu’il a créé en septembre 2012.

“Le vote de dimanche engagera les Français sur un chemin irréversible pour une génération”, estime Jean-Louis Borloo, et, selon lui, Emmanuel Macron est “quelqu’un qui rassemble, qui défend un monde ouvert et solidaire, qui est transgressif, déterminé et courageux”. Au contraire, pour l’ancien ministre, “Marine Le Pen, elle, veut diviser, se barricader derrière une ligne Maginot, se séparer de nos voisins européens, sortir d’une monnaie stable et protectrice et proposer un projet économique digne du Parti communiste des années 1960”.

Dany Boon s'engage pour "la fraternité"

Un autre gars du Nord, encore plus populaire mais qui reste normalement à distance de la politique, monte également au créneau, c’est l’acteur et réalisateur de cinéma Dany Boon. Il s’adresse à ses millions d’abonnés sur sa page Facebook avec modestie : “Je n’ai de leçon à donner à personne, écrit-il, mais franchement, jamais dans aucun pays un parti d’extrême droite n’a réglé les problèmes en imposant une préférence nationale, au contraire”.

L’humoriste précise qu’il est fier d‘être Français et raconte : “Je suis né dans une famille modeste du Nord de la France, d’une mère Ch’ti et d’un père Kabyle qui m’ont appris la tolérance, le respect et le souci de l’autre”. Il explique avoir créé un Ch’ti Fonds “pour aider des associations et des gens dans le besoin dans le Nord et en France, sans distinction de race, de citoyenneté, d’origine ou de religion”. Plus de 2,5 millions d’euros ont déjà été versés. Alors, pour prouver que “nous sommes toujours le pays de la liberté, de l‘égalité et surtout de la fraternité, conclut Dany Boon, votons Emmanuel Macron !”.