DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La renaissance du bouchon de liège fait le bonheur du Portugal


Business

La renaissance du bouchon de liège fait le bonheur du Portugal

Le bouchon de liège est de retour, et c’est une bonne occasion de trinquer au Portugal, premier exportateur mondial de liège.

Si dans les années 2000, les viticulteurs se sont tournés vers les bouchons en plastique ou en métal qui ne risquaient pas de bouchonner leur vin, ce n’est aujourd’hui plus le cas.

Au Portugal les exportations de bouchons de liège ont augmenté de 4% l’an dernier, alors que le marché mondial du vin a gagné 2%.

Les actions d’Amorim, leader mondial du liège, ont gagné 30% ces dernier mois, la meilleure performance de la Bourse portugaise.

Si vous regardez 12,14,15 ans en arrière, les prévisions dans le liège étaient tout sauf optimistes“ dit le directeur marketing d’Amorim Carlos de Jesus. “On est aujourd’hui dans un schéma totalement différent“.

L’industrie portugaise du liège a massivement investi dans de nouvelles technologies pour lutter contre les champignons qui s’installent sur le liège qui peuvent affecter le vin. Elle a aussi lancé de nouveaux bouchons moins chers en liège déchiqueté.

Les tendances sont claire : la consommation du vin glisse du volume vers la valeur, on a moins de consommation mais une consommation de meilleure qualité“ assure Joao Ferreira, président de l’association portugaise du liège APCOR. “Les acheteurs du monde entier préfèrent les Bouchons en liège, aux autres types de bouchons“.

Si certains marchés, notamment dans l’hémisphère sud, restent fidèles aux bouchons à visser, l’entreprise portugaise cible d’autres régions plus porteuses.