DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : Franco divise encore


monde

Espagne : Franco divise encore

Retirer les restes de Franco d’un mausolée controversé considéré comme un haut lieu du franquisme : c’est la proposition votée par le parlement espagnol. Le dictateur est enterré au “Valle de los Caidos”, un monument qu’il avait fait ériger par des prisonniers républicains. Pour une majorité d‘élus, il doit en être exhumé pour que le lieu devienne un espace de réconciliation, mais les Espagnols eux-même sont divisés.

“Les choses devraient rester telles qu’elles sont parce que c’est un monument pour les deux camps de la guerre civile, les morts des deux camps, estime Patricia, une pharmacienne de Madrid. Donc il faut laisser les choses comme elles sont et vivre avec l’histoire.”

“Tous ces monuments dédiés à la victoire du régime franquiste, je pense qu’il faudrait leur donner un autre sens, un sens radicalement différent de celui qu’ils ont, assure pour sa part Alberto, un autre Madrilène. Nous devons être le seul pays au monde où on honore la violence avec des monuments comme celui-là.”

78 ans après la fin de la guerre civile et 41 ans après la mort de Franco, ce sombre épisode de l’histoire espagnole fait toujours débat. Les conservateurs au pouvoir se sont abstenus lors du vote et ne sont pas tenus d’accéder à la demande des députés.


Italie

La police italienne arrête des passeurs après le meurtre d'un migrant