DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Côte d'Ivoire, les mutins sont rentrés dans leurs casernes


monde

En Côte d'Ivoire, les mutins sont rentrés dans leurs casernes

En Côte d’Ivoire, les barrages routiers ont finalement été levés : mardi matin la mutinerie des soldats rebelles s’est terminée dans le calme.

Depuis vendredi, les mutins étaient sortis de leur caserne et bloquaient les deux principales villes du pays.
Ils ont obtenu ce qu’ils réclamaient : un rattrapage sur leurs salaires de plusieurs milliers d’euros.


Le sergent Cissé Fousseni, un des porte-parole des mutins a déclaré : _“Après ce que le président Ouattara a déclaré hier nous sommes satisfaits. Nous avons convaincu nos collègues de rentrer dans leur caserne. Nous avons rouvert le corridor comme vous pouvez le voir. Nous rentons dans nos casernes. Notre place n’est pas ici.”

C‘était le deuxième coup de semonce de ces soldats en quelques semaines.
En janvier dernier ils avaient déjà semé le trouble en réclamant des hausses de salaires dans un pays fragile sur le plan économique et politique.

Mardi, les commerçants de Bouaké et d’Abidjan ont rouvert leur commerces entre jalousie et colère face aux avantages financiers dont bénéficient certains militaires.
Après ce bras de fer avec le gouvernement, les Ivoiriens parient déjà sur d’autre grèves dans la fonction publique.

Avec Agences

Royaume-Uni

Roy-Uni : le coup de barre à gauche de Jeremy Corbyn