DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une virée à 360° dans les "Ruin pubs" de Budapest

Le secteur le plus vivant de Budapest, “Pest” regorge de pubs tout-à-fait inattendus : des “bars de ruines” construits dans des immeubles abandonnés. Le dépaysement est garanti. A découvrir dans notre vidéo à 360°.

Dans le secteur du centre-ville de Budapest le plus vivant et en particulier à Pest, on se rend compte du pouvoir de métamorphose de l’Histoire. Illustration avec ce qu’on appelle les romkocsmák, littéralement les bars de ruines : ces lieux de sortie très fréquentés ont vu le jour il y a une dizaine d’années dans des immeubles tombés en ruines pendant la période communiste. Certains dont celui que l’on découvre dans la vidéo à 360° trouvent leur place dans d’anciennes habitations occupées par des familles juives, chrétiennes et tsiganes.

Dans ce quartier du 7ème arrondissement de Budapest, les bars et restaurants sont légion, attirant des touristes et des Budapestois jeunes et branchés. Il est bien difficile de réserver une table pour un vendredi soir pour un groupe de dix, même en février. En général, il ne s’agit pourtant pas du meilleur mois pour les professionnels du tourisme en Hongrie.

Ancien ghetto juif

C’est dans ce secteur que durant la Seconde Guerre mondiale, se trouvait le ghetto central où des dizaines de milliers de juifs hongrois furent enfermés par les nazis alors que plus d’un demi-million d’autres, pour la plupart de la campagne, avaient déjà été déportés vers les camps de la mort en Europe.

Pendant la période communiste, l’assimilation forcée des tsiganes aboutit à l’installation de bon nombre d’entre eux dans cet ancien ghetto juif.

Mélange des genres

Après des décennies de déclin, Pest connaît une renaissance depuis une dizaine d’années et poursuit sa mue. Chaque année, de nouveaux Ruin pubs y ouvrent leurs portes dans des immeubles laissés à l’abandon. L’un des plus grands et des plus populaires, c’est le Szimpla Kert inauguré en 2001 qui offre un décor éclectique fait d’antiquités et d’art contemporain.

If you’veneverseen#Budapest's SzimplaKertduringsunlithours, here’sa temptingreasonto do so: https://t.co/4bnnGg1fAR pic.twitter.com/tTBf7m7R9S

— WeLove Budapest (@welovebudapest) 26 mars 2017

Les touristes britanniques, français, italiens, russes ou encore américains y découvrent l’ancien Pest par le prisme de sa transformation.

Mais Pest ne vit pas que la nuit. Le dimanche matin par exemple, vous pouvez retourner dans le pub où vous avez fait la fête la veille au soir pour prendre votre petit-déjeuner sur un marché de producteurs.

monde

SpaceX lance un satellite de communications pour Inmarsat