DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de Manchester : le niveau d'alerte terroriste renforcé


Royaume-Uni

Attentat de Manchester : le niveau d'alerte terroriste renforcé

Au lendemain de l’attentat-suicide de Manchester Theresa May, la première ministre britannique, a annoncé mardi soir le renforcement du niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni qui passe à un niveau critique. Ce qui signifie qu’une nouvelle attaque est désormais considérée comme imminente.

Theresa May : Le changement dans le niveau de menace signifie qu’il y aura des ressources additionnelles à disposition de la police afin qu’elle puisse nous maintenir en sécurité. Cela signifie que des policiers armés chargés de surveiller des sites clés seront remplacés par des militaires ce qui permettra à la police d’augmenter significativement le nombre de patrouilles de policiers armés dans les endroits stratégiques.”

Le déploiement de militaires dans les rues du pays constitue un véritable tournant pour les Britanniques.

De son côté, la police de Manchester dit avoir identifié l’auteur présumé de l’attaque de lundi soir. Il s’agirait d’un Britannique de 22 ans, Salman Abedi, d’origine libyenne.

>> Ce que l’on sait de Salman Abedi

L’attentat a été revendiqué dans la journée par le groupe Etat islamique.

Lors d’un point presse, le chef de la police de Manchester a appelé la population au calme.

Nous comprenons que les gens soient à cran, qu’ils veuillent absolument avoir des réponses par rapport à ce qui s’est passé. Mais plus que jamais, il est essentiel que toutes les communautés restent unies et qu’elles se soutiennent mutuellement.
Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester


L’auteur de l’attentat a-t-il agi seul ou a-t-il bénéficié de complicité ?
Des perquisitions ont été menées dans la journée, dans un quartier du sud de Manchester, où le suspect présumé aurait vécu.
Le domicile de son frère a également été perquisitionné par la police.
Enfin, les autorités ont arrêté un homme de 23 ans, qui pourrait être lié à l’attentat, mais on n’en sait pas davantage à ce stade.

L’attaque a coûté la vie à 22 personnes au moins, dont des enfants. Près de 60 personnes ont été blessées dans l’explosion.

Quand et comment le kamikaze a-t-il pu entrer dans l’enceinte de la salle de spectacle, portant sur lui un engin explosif ?
C’est l’une des questions sur lesquelles les enquêteurs vont devoir se pencher afin d’apporter des réponses aux proches des victimes.

Corée du Nord

La Corée du Nord "rejette" les critiques de l'ONU