DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manchester : le recueillement et l'unité

Vous lisez:

Manchester : le recueillement et l'unité

Taille du texte Aa Aa

Le recueillement et l’hommage aux victimes… A Manchester, des milliers de personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville au lendemain de l’attentat-suicide qui a fait 22 morts et près de 60 blessés. Un symbole d’unité dans cette cité multiculturelle, salué et encouragé par le lord-maire.

“Les habitants de Manchester se souviendront des victimes pour toujours et nous défierons les terroristes en faisant que nos diverses communautés travaillent ensemble de manière cohérente et dans le respect mutuel”, a déclaré Eddy Newman.

Les responsables locaux présents et la foule ont ensuite observé une minute de silence, tout comme la Reine Elizabeth II et son époux, depuis Buckingham Palace.


La Première ministre britannique s‘était, elle, rendue à Manchester un peu plus tôt dans la journée. Elle avait signé le registre de condoléances à la mairie et avait rendu visite à des blessés dans un hôpital.

Pour ceux qui ont vécu de l’intérieur la tragédie, le souvenir restera longtemps prégnant.

“Je me souviens juste de l’odeur, je ne peux pas la décrire. C‘était une odeur affreuse, raconte Shauna. Et il y avait des sirènes qui retentissaient, la police partout, des sirènes partout. Les gens couraient, criaient. C‘était fou, complètement fou.”

Si Shauna, son époux et leur fille de 11 ans s’en sont sortis indemnes, d’autres n’ont pas eu cette chance, et les volontaires sont venus en masse donner leur sang pour les blessés ce mardi.

“J’ai entendu les nouvelles ce matin, raconte Rosie, une jeune femme. Ca fait un peu plus d’un an que je vis à Manchester et j’ai eu le coeur brisé pour ces gens. Je me suis demandé ce que je pouvais faire, j’ai écouté la radio, et ils appelaient à donner son sang. Comme j’ai un résus qui correspond, je suis tout de suite venue ici.”

Au-delà de l’empathie, il y aura eu à Manchester un immense élan de solidarité, de nombreux habitants ouvrant leurs portes aux rescapés et aux proches des victimes.