DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manchester : l’art en réponse à la barbarie


monde

Manchester : l’art en réponse à la barbarie

Des artistes du monde entier se sont associés à l’élan de solidarité porté par des anonymes, des dirigeants politiques, en mémoire aux 22 victimes de l’attentat de Manchester. Ces artistes, par leur proposition et leur travail, dénoncent la barbarie qui a frappé la grande ville du nord de l’Angleterre. Mais ils mettent également en lumière la résilience dont Manchester fait preuve, sa capacité à se reveler d’une telle tragédie.

A Manchester, deux fresques murales ont ainsi vu le jour après l’attentat de lundi soir. Ces deux fresques, qui ne sont pas encore terminées, sont l’oeuvre de l’artiste de rue Qubeck qui a voulu rendre, à sa façon, hommage à la ville meurtrie et à sa population. Sur les deux créations, des abeilles, emblème de la ville depuis la révolution industrielle, sont représentées. Sur l’une des fresques, une abeille est entourée par deux mains formant un coeur. Sur l’autre, une main formant le V de la victoire, qui est aussi un signe de paix, accompagne quatre insectes.

Second piece from today, be finishing the sides tomorrow, amazing to see the community spirit today in manchester.

A post shared by Qubekmanchester (@qubekmanchester) on

Les deux peintures ont été découvertes par les passants ce mercredi, dans le quartier nord de Manchester, connu pour sa vie culturelle et nocturne.

Qubek a rejoint d’autres artistes mancuniens, comme J-Clique et Kate Cocker, qui se sont appropriés l’emblème de la ville pour en faire une icône dédiée à la mémoire des disparus.


J-Clique a déclaré, en écho à la toile qu’il a peinte pour l’occasion, que si “les gens de Manchester sont vraiment forts, le déversement d’horreur sans fin, sans cesse remis à jour, peut les faire flancher”.

Un véritable mouvement a pris son essor. D’autres artistes ont ainsi proposé de céder des oeuvres pour financer une campagne de dons en faveur des victimes de l’attentat. Les créations de ces artistes se propagent également sur les réseaux sociaux, via #WeStandTogether.


Ce mouvement n’est bien sur pas circonscrit à la seule ville de Manchester. Au Canada, à Toronto, l’artiste de rue Victor Fraser a, par exemple, posté sur son compte Instagram, son témoignage de soutien sur les trottoirs de la ville. En commentaire de son post, l’artiste a indiqué qu’il y a qu “une seule réponse aux actes de haine perpétrés par des lâches. L’amour, l’amitié, la compréhension et l’empathie”.
Il a également ajouté que si “une personne est capable d’agir en étant motivée par la haine, les autres DOIVENT faire preuve d’amour” et ce “malgré l’état de tension perceptible au Royaume-Uni et dans les monde”.

A post shared by Victor (@whatsvictorupto) on

Si d’autres propositions artistiques se sont fait l’écho de la capacité de Manchester à faire face et à se relever, des caricaturistes et des dessinateurs de presse se sont emparés, pour la dénoncer, de la grande barbarie dont a fait preuve l’auteur de l’attentat, Salman Abedi. Le réseau supposé du terroriste, ainsi que son mode opératoire, celui de cibler des enfants et des jeunes, ont fait l’objet de très nombreux dessins.



Les tatoueurs de Manchester ont également pris part au mouvement. Une tatoueuse de la ville, Sam Barber, est à l’origine de l’initiative Manchester Tattoo Appeal dont l’objectif sera aussi de lever des fonds.

L’idée est simple. Durant deux jours, les 28 et 29 mai, les salons participant à l’opération proposeront de réaliser des tatouages de l’emblématique abeille ouvrière de la ville pour 50£, soit 57€. Le succès est déjà au rendez-vous. De nombreuses personnes n’ont pas attendu cette fin de semaine pour se faire tatouer. Et l’appel ne s’est pas cantonné à la seule ville de Manchester. Des tatoueurs du monde entier se sont joints à l’initiative.

Au moins 22 personnes sont mortes lorsque Abedi a déclenché son dispositif explosif alors que des milliers de personnes étaient en train de quitter l’Arena de Manchester après le concert d’Ariana Grande lundi soir.

La police pense que le terroriste n’a pas agit seul. Une enquête tente de mettre au jour un réseau qui aurait prêté main forte à Abedi. Huit personnes ont été arrêtées au Royaume-Uni. Certaines ont été depuis remises en liberté. Deux autres ont été placées en état d’arrestation en Libye.