DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le World Press Cartoon salue le courage des dessinateurs de presse


Cult

Le World Press Cartoon salue le courage des dessinateurs de presse

Le terrorisme, Donald Trump et les migrants dominent les dessins de presse récompensés par le jury de l‘édition 2017 du World Press Cartoon à Caldas da Rainha au Portugal. L’Iranien Alireza Pakdel remporte le Grand Prix.

Le World Press Cartoon est de retour. Après un an de suspension pour des raisons budgétaires, ce concours dédié aux meilleurs dessins publiés dans la presse mondiale a livré son palmarès 2017 à Caldas da Rainha au Portugal.

L’Iranien Alireza Pakdel remporte le Grand Prix et le premier Prix dans la catégorie dessin éditorial pour son dessin sur les migrants. Cette récompense est un rêve qui devient réalité pour le caricaturiste. “J’ai toujours rêvé de gagner un tel prix : dès que j’ai commencé à travailler, je me suis toujours dit : ‘Si je pouvais gagner le prix World Press Cartoon !’ Et voilà que je gagne deux prix importants,” lance-t-il tout sourire.

Les migrations font partie des grands thèmes abordés cette année. Le jury international avait sélectionné 267 dessins réalisés par des dessinateurs d’une cinquantaine de pays. Son mot d’ordre une fois encore : saluer l’engagement courageux de tous les caricaturistes du monde entier.

World Press Cartoon 2017

“Nous rêvons d’un monde de paix”

“World Press Cartoon, c’est vraiment ce dont les dessinateurs de presse ont besoin en ce moment, affirme Kountouris, caricaturiste grec. Ces dernières années ont été vraiment très dures pour eux : cela va de l’attaque contre Charlie Hebdo jusqu‘à la détention du caricaturiste turc Musa Kart et bien entendu, il y a eu de nombreuses occasions où ils ont été visés, précise-t-il avant d’ajouter : Donc, de grands évènements comme le World Press Cartoon, c’est véritablement ce qu’il faut à l’art du dessin de presse et d’humour en cette période difficile.”

Le grec Kountouris a décroché le deuxième prix du dessin éditorial en donnant son interprétation graphique de l’attentat de Nice le 14 juillet dernier.

WPC 2017: EDITORIAL

Mais le plus caricaturé à travers la planète en 2016, c’est bien sûr le nouveau président des Etats-Unis. Donald Trump vaut d’ailleurs à l’Italienne Gio de monter sur la troisième marche du podium dans cette même catégorie. Elle lui a offert une nouvelle coupe de cheveux.

“Le monde des caricaturistes est encore – disons – très masculin, confie-t-elle. Mais il y a aussi beaucoup de dessinatrices de valeur : ensemble, nous cherchons à faire voir le monde de notre point de vue, nous rêvons toutes d’un monde de paix,” insiste-t-elle.

WPC 2017: CARICATURA

Niveau d’excellence

L’exposition du World Press Cartoon est à voir jusqu’au 10 août au Centre culturel de Caldas da Rainha. Ce concours reprend vie après l’annulation de son édition 2016. Voilà qui représente beaucoup pour son fondateur et directeur et qui donne aussi des idées au maire de la ville qui accueille l‘évènement.

“Cela représente la continuité d’un projet dans lequel je crois, insiste António Antunes, dessinateur de presse et directeur du World Press Cartoon. Il avait atteint sa vitesse de croisière, il est célèbre dans le monde du dessin de presse, les dessinateurs de presse reconnaissent son niveau d’excellence : il est naturel qu’il continue, ce ne serait pas normal sinon,” conclut-il.

Le maire de Caldas da Rainha Fernando Manuel Tinta Ferreira renchérit : “Si on va jusqu’au bout de notre idée, dit-il, cet évènement pourrait être le point de départ pour créer un lieu d’exposition permanent pour les dessins de presse et faire de la ville, le lieu incontournable de la caricature au Portugal.”

WPC 2017: GAG

Dulce Dias avec Stéphanie Lafourcatère

Le choix de la rédaction

Prochain article
Chaque vendredi, le MET décrypte l'art islamique

Cult

Chaque vendredi, le MET décrypte l'art islamique