DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin du déficit excessif pour le Portugal

Les ministres des Finances de l’Union européenne mettent un terme à la procédure de déficit excessif à l’encontre du Portugal.

Vous lisez:

Fin du déficit excessif pour le Portugal

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des Finances de l’Union européenne mettent un terme à la procédure de déficit excessif à l’encontre du Portugal. Lisbonne était sous surveillance depuis 2009. Le déficit budgétaire du pays est passé finalement l’année dernière sous la barre des 3% du Produit intérieur brut, un chiffre conforme aux règles du Pacte de stabilité et de croissance. Mais pour le ministre portugais des Finances cette affaire a tout de même coûté cher. “Le Portugal a pu sortir de la procédure de déficit excessif grâce à une politique différente, une politique qui a été dénigrée pendant des mois ce qui a affecté le gouvernement mais qui a aussi terni l’image du Portugal”, souligne Mario Centeno.
Lors de cette même réunion, l’Espagne a menacé d’utiliser son véto et d’empêcher ainsi le déboursement d’une tranche d’aide à la Grèce. Madrid exige que la justice grecque abandonne ses poursuites contre trois experts en privatisation, dont un Espagnol, accusés d’irrégularités. Ils ont conseillé en 2011 l’Etat grec concernant la vente de biens immobiliers. Or le pays garantit depuis 2016 l’immunité aux spécialistes étrangers qui le conseillent. Mais cette loi n’est pas rétroactive. Pour le ministre espagnol des Finances une issue positive est possible à condition “que le gouvernement grec adopte toutes les mesures nécessaires pour permettre de conclure la procédure par un acquittement”, précise Luis de Guindos. Dans ce cas-là il assure que “le prêt sera accordé”.