DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Judo : le Brésil, meilleure nation du Grand Prix de Cancun


Sport

Judo : le Brésil, meilleure nation du Grand Prix de Cancun

Au classement par pays, le Brésil finit en tête du Grand Prix de judo de Cancun (Mexique), avec cinq médailles d’or, deux en argent et une en bronze. Suivent l’Espagne (trois or, une argent) et Israël (deux or, une argent). Le pays organisateur finit quatrième (une or, deux argent, une bronze). Aucun Français ne participait à la compétition.

Lors de la troisième et dernière journée, dimanche, la Brésilienne Mayra Aguiar a retrouvé la plus haute marche du podium chez les moins de 78 kg, trois ans après son titre de championne du monde dans cette même catégorie, à Tcheliabinsk (Russie). Elle a défait en finale la Britannique Natalie Powell, sur ippon. C’est un retour à la compétition pleinement réussi pour cette judoka de bientôt 26 ans, victime d’une blessure à l‘épaule qui l’a éloignée des tatamis depuis sa médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rio (Brésil), en 2016.

“Je suis vraiment heureuse. c’est bon d‘être de retour, a-t-elle commenté. Je n’ai pas pu disputer de compétition pendant un certain temps et ça m’a redonné de l‘énergie, de la combattivité. Je suis presque revenue à 100% après mon intervention chirurgicale.”

Dans la catégorie des plus de 78 kg, la Croate Ivana Sutalo l’a emporté, en battant en finale la Mexicaine Melanie Bolanos, qu’elle prive du même coup d’un succès devant son public.

Chez les hommes, l’Israélien Peter Paltchik s’est illustré en moins de 100 kg. Médaillé de bronze cette année à l’Open de Bucarest (Roumanie), il n‘était jamais monté sur le podium dans une compétition du niveau de celle de Cancun. Il a d’abord éliminé le Britannique Awiti-Alcaraz, puis un vétéran, champion du monde en 2007, le Brésilien Luciano Correa. Et enfin, en finale, un autre Britannique, Benjamin Fletcher. Le judoka israélien, âgé de 25 ans, se projette désormais vers les championnats du monde de Budapest (Hongrie), du 28 août au 03 septembre.

“Nous avons mis en place un dispositif d’entraînement pour la suite, a-t-il précisé. Je vais continuer à m’entraîner dur, avec un travail spécifique tant
sur le plan technique que tactique. La perspective de participer aux championnats du monde me motive énormément.”

Chez les moins de 90 kg, la victoire revient à l’Espagnol Nikoloz Sherazadishvili. Il a battu en finale l’Azeri Tural Safguliyev. A 21 ans, il obtient le meilleur résultat de sa, certes, jeune carrière.