DERNIERE MINUTE

Le grizzly de Yellowstone redevient une cible

Vous lisez:

Le grizzly de Yellowstone redevient une cible

Taille du texte Aa Aa

Le grizzly de Yellowstone, espèce bientôt non protégée. Les autorités américaines vont retirer cet ours brun de la liste des espèces en danger. La population de l’animal s’est suffisamment reconstituée depuis les années 1970 où il n’en restait que 136. Aujourd’hui leur nombre est estimé à 700 dans le parc de Yellowstone dans le Wyoming et jusque dans les Etats voisins du Montana et de l’Idaho soit largement plus que l’objectif de 500 fixé par le Service de la pêche et de la faune sauvage (USFWS).



Les chasseurs et éleveurs de bétail de l’Ouest américain se réjouissent déjà, ils avaient plaidé avec vigueur pour le retrait des protections fédérales pour les ours grizzly. Ils faisaient valoir que leur multiplication représentait une menace pour les humains, les troupeaux et d’autres animaux sauvages prisés pour la chasse, comme les élans.

Des organisations de protection de l’environnement ont de leur côté mis en garde contre le risque de compromettre les efforts ayant permis de reconstituer la population des grizzly de Yellowstone. Selon elles, ces animaux restent vulnérables à cause de la diminution de leur habitat et de l’une de leurs principales sources de nourriture, les cônes de pin à écorce blanche, sous l’effet du changement climatique qui favorise la prolifération d’insectes détruisant ces arbres. “La lutte pour le grizzly est lancée. Nous nous opposerons à toute tentative de retirer ces ours de la liste des espèces protégées”, a tweeté l’ONG Western Environmental Law Center. L’organisation WildEarth Guardians a estimé que ce retrait des espèces en danger allait encourager les chasseurs de trophée à traquer les grizzly quand ils seront hors du parc national de Yellowstone.



La décision sera officialisée dans les prochains jours et entrera en vigueur 30 jours après, a précisé le Département de l’Intérieur.