DERNIERE MINUTE

Gay Pride : à Istanbul, les organisateurs défient l'interdiction

A Istanbul, la Gay Pride est maintenue ce dimanche malgré l'interdiction des autorités

Vous lisez:

Gay Pride : à Istanbul, les organisateurs défient l'interdiction

Taille du texte Aa Aa

La Gay Pride aura lieu ce dimanche à Istanbul, quoi qu’il en coûte. C’est ce qu’annoncent ses organisateurs alors que le governorat d’Istanbul a décidé de ne pas autoriser la manifestation, officiellement pour des raisons de sécurité, des groupes d’extrême-droite ayant proféré des menaces. La Marche coïncide cette année avec le premier jour des festivités de l’Aïd, qui marque la fin du ramadan.

Les deux dernières années déjà, la Marche des fiertés LGBTI avait été interdite. Mais cette fois comme les précédentes, les manifestants entendent braver l’interdiction.

“Le fait que le gouvernement actuel ne fasse pas les changements nécessaires dans la constitution et le fait qu’il y ait un discours négatif à notre encontre, tout cela ne fait qu’encourager les gens qui sont ouvertement homophobes”, regrette Seyhan Arman, une actrice et activiste transgenre.

En Turquie, l’homosexualité n’est pas punie pénalement, mais l’homophobie est largement répandue. Et à en croire les organisations LGBT, les agressions se sont mutlipliées. En 2015 et 2016, les marcheurs qui avaient défié l’interdiction avaient été dispersés par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes et de canons à eau.