DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le futur de l'art africain à Paris


Cult

Le futur de l'art africain à Paris

C’est l’un des plus beaux bâtiments moderne de Paris, imaginé par Franck Gehry, l’architecte du Musée Guggenheim de Bilbao, un navire vue du ciel…

La Fondation Louis Vuitton offre le meilleur de l’art contemporain en Europe. Cet été, c’est l’Afrique et des artistes venus de 25 pays qui sont à l’honneur…

André MAGNIN est le commissaire de l’exposition : “Ces cinq ou sept dernières années, l’Afrique trouve enfin une véritable visibilité, une véritable reconnaissance, et certains artistes ont prouvé un intérêt international.”

La génération émergente représentée par exemple par le photographe Omar Victor Diop qui suivent les traces faites par les grands maîtres maliens comme Malick Sidibé ou Seydou Keita.

Omar Victor DIOP : “C’est avec des éléments de cette facture que l’on arrivera à positionner la création contemporaine africaine comme une tendance lourde plutôt qu’un effet de mode”.

Une partie de l’expositon est entièrement dédiée à l’Afrique du sud, où l’art et l’engagement politique ne sont jamais très éloignés, notamment pour les femmes, comme cette jeune artiste sud-africaine, Buhkebezwe Siwani : “J’ amène le corps féminin dans l’espace, car quand je vais dans un espace, il n’y a aucun moyen de ne pas me regarder : j’existe, et donc tu dois faire face à mon existence”

L’Afrique du Sud est donc très présente, avec notamment une installation très impressionnante de Jane Alexander : “Infantry with Beast”.

“Art/AFrique, le nouvel atelier est visible à Paris jusqu’au 4 septembre.

Le choix de la rédaction

Prochain article
"Etat fragile" en Ukraine

Cult

"Etat fragile" en Ukraine